• © 2016 AFP | Crée le 18.10.2016 à 20h29 | Mis à jour le 18.10.2016 à 20h30
    Imprimer
    Selon le tribunal, il n'y a aucun élément permettant d'affirmer que cette jeune fille "projetterait de partir à destination d'un théâtre d'opérations de groupements terroristes" Franck Fife-AFP/Archives

    Le tribunal administratif de Paris a donné raison mardi à une jeune salafiste française qui contestait son interdiction de quitter le territoire, en reprochant au ministère de l'Intérieur une "erreur d'appréciation".

    Pour le tribunal, "l'administration n'apporte aucun élément de nature à justifier" que cette jeune fille de 18 ans, convertie à l'islam il y a deux ans, "projetterait de partir à destination d'un théâtre d'opérations de groupements terroristes."

  • VOS RÉACTIONS