• | Crée le 21.02.2020 à 10h10 | Mis à jour le 21.02.2020 à 14h24
    Imprimer
    Des centaines de personnes avaient salué la mémoire de Toussaint en face du Bilboquet, sous le banian où il aimait passer du temps. Photos Cyril Terrien

    Le tribunal correctionnel de Nouméa a condamné ce vendredi matin un jeune homme de 19 ans à trois ans de prison, dont deux ans avec sursis et mise à l’épreuve. Le tribunal a accordé au prévenu la possibilité d’effectuer la partie ferme de sa peine sous le régime du placement en surveillance électronique (bracelet électronique).

    Le procureur avait requis trois ans de prison dont un an avec sursis et mise à l'épreuve, ainsi qu'un mandat de dépôt.

    Le 3 février 2019, vers 23 heures, il avait mortellement fauché Toussaint Bouanaoué, alors qu’il traversait sur un passage piéton, à l’Anse Vata. La victime était considérée comme une figure de Nouméa et du quartier.

    Le conducteur était fortement alcoolisé, avait fumé du cannabis et roulait entre 50 et 60 km/h.

    « Je suis désolé d’avoir pris Toussaint, désolé pour sa famille et toute la Nouvelle-Calédonie. J’y pense tout le temps, je suis désemparé au plus profond de moi », a dit cet étudiant en pleurs et entouré par sa famille.

    La réaction de Me Martin Calmet, avocat du prévenu, à l'issue de l'audience.

     

  • VOS RÉACTIONS