• | Crée le 16.11.2019 à 03h36 | Mis à jour le 16.11.2019 à 21h11
    Imprimer
    Photo DR

    Mise à jour 12 h 15 : Dans un communiqué de presse, le procureur de la République, Alexis Bouroz, apporte de nouvelles précisions dans l'accident de cette nuit qui a causé la mort de cinq personnes et a blessé les cinq autres, dont deux très gravement.

    « Les premiers témoignages recueillis ont établi que le véhicule a poursuivi sa route (depuis Dumbéa) à très vive allure jusqu'au niveau de l'échangeur nord de la commune de Païta, doublant plusieurs particuliers dont un fonctionnaire de la police nationale qui regagnait son domicile, est-il indiqué. Après avoir distancé très largement la police municipale qui avait abandonné la chasse depuis un moment, le véhicule a emprunté la voie opposée de l'échangeur dans des conditions extrêmement périlleuses, en passant devant la patrouille du PSIG (Peleton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) qui arrivait au niveau de la bretelle de droite  et n'a pas eu le temps de se mettre en place pour participer à une éventuelle interception. Le véhicule Polo dont la vitesse estimée était de l'ordre de 180 km/h, (compteur bloqué) a percuté alors un fourgon transportant 6 personnes à son bord venant en sens inverse. »

    Le Parquet précise que les quatre personnes à bord de la Polo, dont l'identification est en cours, pourraient être originaires de Poya.

    Mise à jour 10 h 45  : Le pronostic vital d'un deuxième passager du minibus est engagé, il s'agit d'un enfant. A bord de ce véhicule, figurait un couple et une famille, avec deux jeunes enfants (5 et 7 ans). Cette famille paie déjà un lourd tribu puisque le papa est décédé, et les jours de la la maman, qui conduisait, et du plus jeune des enfants sont en danger.

    En ce qui concerne la voiture qui roulait en direction de Tontouta, une Polo, dans laquelle les quatre occupants sont morts, on en sait un peu plus sur les circonstances du drame. Plus tôt, le conducteur aurait refusé d'obtempérer avec la police municipale de Dumbéa, lors d'un contrôle pour défaut de plaque d'immatriculation, dans le secteur de la piscine de Koutio. Le véhicule aurait alors pris la fuite en direction de Païta. L'identification de ces quatre personnes est encore en cours. Les personnes pensant être des proches peuvent contacter le 17.

    A noter que la circulation a été rouverte sur la RT1, vers 4 h 45.

    3 h 30 : Un grave accident de la route s’est produit ce samedi peu avant 1 heure, sur la RT1, vers la sortie nord de Païta village. Un choc frontal entre une voiture et un minibus a fait cinq victimes : l’ensemble des occupants de la voiture et l'un des six passagers du minibus. Les cinq autres personnes sont blessées, dont une pour laquelle le pronostic vital est engagé.

    Un important dispositif de pompiers et de gendarmerie est actuellement déployé. La RT1 est coupée à la circulation. Une déviation est mise en place par la route du littoral.

    Une enquête a été ouverte, mais selon la gendarmerie, la voiture impliquée dans l'accident avait été repérée un peu plus tôt par la police municipale de Dumbéa, roulant tous feux éteints et à très vive allure. Le conducteur aurait refusé d'obtempérer à la vue des forces de l'ordre.

    Ce nouveau drame de la route porte à 46 le nombre de personnes tuées sur les routes du pays depuis le début de l'année.

    Plus d'informations à venir.

  • VOS RÉACTIONS