fbpx
    Grand Nouméa
  • Cécile Rubichon | Crée le 30.10.2022 à 23h05 | Mis à jour le 31.10.2022 à 14h51
    Imprimer
    Le Jour du Seigneur, tournée en direct à l'église de l'Espérance, est visible en replay sur France 2.  Photo Cécile Rubichon
    Le Jour du Seigneur de ce dimanche était tourné en direct de l'église de l'Espérance, à Portes-de-Fer. L'émission de France 2, regardée par 800 000 téléspectateurs, est disponible en replay. "Une expérience de fraternité incroyable", retient Philippe Vayrac, chargé de liturgie télévisée. 

    Ils ont passé la journée de samedi à répéter, répéter, répéter pour caler les déplacements et surtout les temps de chants, de prières, de lectures. Le plus difficile pour Bernard, pianiste. "D’habitude, on n’est jamais pris par le temps. Mais Philippe (Vayrac NDRL) nous a rappelé pourquoi on était là. C’est un peu comme si on était chez les gens qui ne peuvent pas aller à la messe." L'émission ne peut pas s'arrêter en plein milieu d’une prière. Elle s'est terminée à 22 heures. 


    Les paroissiens avaient appris des chants et prières dans les différentes langues qu'ils utilisent.  Photo Cécile Rubichon

    Quand les voix, les instruments et les applaudissements se sont arrêtés, "on s’est dit ''déjà fini ?''. Je veux bien revivre ça, c’était une grande et belle aventure".

    "On a mis tout notre cœur"

    Un peu stressante parce qu’il a fallu apprendre des chants et des prières en différentes langues, celles de Maré, Ouvéa, Hienghène, une des Antilles, en wallis, tahitien… Des langues qui sont celles des paroissiens. Chanteurs, musiciens, lecteurs et autres bénévoles se préparent depuis un mois et demi. Plus en réalité puisque l’émission devait initialement être tournée en 2019. "On a mis tout notre cœur, ça a été unique, vraiment beau", constate Michelle, choriste. "Impressionnant", résume l’équipe de tournage de l’émission. Comme les gens qu’ils ont rencontrés. "C’est possible de vivre ensemble, c’est ce que dit la Calédonie, l’accueil qu’on y a reçu, cette paroisse", choisie pour "son dynamisme et sa diversité culturelle".


    Choristes, musiciens, lecteurs et prêtres se préparent depuis plus d'un mois.  Photo Cécile Rubichon

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS