• Sa bataille, c'est la cause des femmes. Si Françoise Caillard se revendique féministe, ce n'est pas pour dénigrer sans fondement la domination masculine mais plutôt pour poursuivre un rêve de société égalitaire basée sur le respect.
    ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     
  • VOS RÉACTIONS