France
  • AFP | Crée le 07.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 07.06.2019 à 10h54
    Imprimer
    L’objectif de sa division était de sécuriser les routes des marais de Carentan. Il s’en souvient comme si c’était hier. Photo AFP

    HISTOIRE. Soixante-quinze ans après, le vétéran américain Tom Rice, 97 ans, a réédité son saut du 6 juin 1944 sous les acclamations de la foule.

    « Un beau vol, un beau saut, tout était parfait ! », a lancé l’ancien parachutiste de la 101e division aéroportée américaine, à son atterrissage dans un champ au nord de Carentan (Manche).

    Le vétéran, qui sautait en tandem, a été longuement applaudi par un public venu très nombreux. Casquette de la 101e Airborne, lunettes fumées, le vieil homme à la démarche hésitante a salué la foule en faisant le V de la victoire.

    Le soir du 5 juin 1944, à seulement 22 ans, il avait embarqué en Angleterre dans un Douglas C-47 avant d’être largué en pleine nuit au-dessus du Cotentin avec les 9 000 autres hommes de sa division. Alourdi par un équipement de 50 kg, happé par la vitesse de l’avion, il était resté accroché à la carlingue, avant de parvenir à se détacher, non sans quelques blessures.

    Devenu professeur d’histoire après-guerre, il a longtemps été hanté par une question : « Les gens de Carentan ne vont jamais nous pardonner pour la destruction de leur ville et la mort des membres de leur famille, écrivait-il dans son livre Trial by Combat. En 2018, le maire de Carentan l’avait reçu en Normandie et assuré que tout était pardonné depuis fort longtemps.

    Alors ressautera-t-il en Normandie ? « Je n’aurais jamais pensé qu’il y aurait une foule comme celle-là. C’est incroyable. Les Français sont tellement gentils avec nous. Je le referai dès demain ! »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS