France
  • | Crée le 11.07.2016 à 11h21 | Mis à jour le 11.07.2016 à 11h21
    Imprimer
    Julien Bayou, porte-parole du parti Europe Ecologie-Les Verts.

    Politique. Europe Ecologie-Les Verts a décidé, samedi, d’organiser fin octobre une primaire en vue de la présidentielle, qui sera ouverte à des candidatures de la « société civile ».

    Pour être candidat, il faudra être parrainé par 36 conseillers fédéraux (les « parlementaires » d’EELV), sur un total de 240, « c’est donc assez ouvert », a précisé le porte-parole du parti, Julien Bayou. Cette décision a, selon lui, été adoptée par les deux tiers du conseil fédéral du parti, réuni vendredi et samedi à Nantes.

    Le vote du Conseil fédéral d’EELV intervient quelques jours après l’annonce faite mardi, à la surprise générale, par Nicolas Hulot, personnalité écologiste influente, qu’il ne se présenterait pas à la présidentielle.

    Les candidatures sont ouvertes jusqu’à fin août et seront validées début octobre, a précisé Julien Bayou. Il y aura « la possibilité [d’avoir] des candidatures de la société civile. L’idée n’est pas de restreindre » cette primaire à EELV seulement, a-t-il assuré. « Si on a par exemple le leader d’une grande association paysanne ou écologiste qui veut se présenter, il sera accueilli, je pense, avec bienveillance. »

    De même, le vote sera ouvert aux adhérents d’EELV, mais aussi aux « coopérateurs » ou sympathisants, et « il sera possible de s’inscrire pour participer [au vote] jusqu’après le dépôt des candidatures, c’est-à-dire jusqu’à mi-octobre », a poursuivi le porte-parole. Les votants devront signer une charte et verser une somme inférieure à dix euros, a-t-il indiqué.

    Dans une lettre aux militants révélée vendredi, l’ancienne ministre du Logement Cécile Duflot expliquait qu’elle réservait sa réponse sur « la question de [sa] participation à une primaire interne ». Cécile Duflot n’était pas joignable samedi, pour réagir aux décisions du Conseil fédéral.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS