France
  • Politique. Emmanuel Macron a franchi un nouveau pas dans le travail de mémoire, jeudi, en demandant pardon à la veuve de Maurice Audin, 61 ans après la mort sous la torture de ce militant communiste victime « du système institué alors en Algérie par la France ».
    ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS