France
  • AFP | Crée le 26.03.2019 à 04h30 | Mis à jour le 26.03.2019 à 08h31
    Imprimer

    CLIMAT. Environ un demi-millier de personnes sont venues dimanche à Paris participer au lancement en France d’« Extinction Rébellion », mouvement international appelant à la désobéissance civile non-violente contre l’inaction climatique.

    « Extinction ! Rébellion ! », a scandé place de la Bourse la petite foule, composée de toutes générations, comptant parmi elle des familles et hérissée de drapeaux frappés d’un X cerclé. Le mouvement est né en Grande-Bretagne fin 2018 à l’initiative d’universitaires notamment, inspiré par la stratégie de lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis dans les années 60. Il s’est depuis étendu à plusieurs pays, dont les Etats-Unis, via les réseaux sociaux. Une prochaine série d’actions est prévue la semaine du 15 avril, à l’international comme en France, sur plusieurs jours. Sur fond d’inquiétude et de mobilisation citoyenne croissantes, d’autres ONG, comme Greenpeace et les Amis de la Terre France, prévoient aussi le 19 avril une opération de désobéissance non violente en région parisienne.

    « Aujourd’hui nous officialisons notre existence » en France, a expliqué, dimanche, Henri Parmentier, au nom d’Extinction Rebellion qui revendique deux mille membres dans l’Hexagone.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS