Grand Nouméa
  • Gédéon Richard | Crée le 18.06.2019 à 06h52 | Mis à jour le 18.06.2019 à 10h30
    Imprimer
    Déjà présent sur les précédentes éditions, Mana clotûrera la soirée, place de la Marne. Photos Archives LNC - Julien Cinier
    CULTURE. La fête de la Musique débutera demain, à Rivière-Salée. Une trentaine de groupes seront programmés, vendredi soir, en centre-ville, tandis que les bars accueilleront de nombreux concerts.

    Riffs de guitare, lignes de basse, percussions, batteries et mélodies vont faire vibrer la ville, ces prochains jours, avec la fête de la Musique. Les premières notes vont résonner dès demain, du côté de Rivière-Salée, où une scène va être dressée sur le parvis du Mouv’ (lire par ailleurs). « C’est l’occasion rêvée pour proposer quelque chose en extérieur, de présenter quelques-uns de nos meilleurs artistes et de donner le goût au public familial de découvrir ce qu’il y a à suivre en salle », explique Christophe Ventoume, son directeur. Plusieurs ateliers seront proposés dans le parc voisin aux jeunes du quartier, qui pourront également apprécier des démos de danse hip-hop du Ressurection crew. Les plus audacieux pourront tester leurs compositions sur une scène libre, ouverte avant le début des concerts.

    La plupart des concerts se tiendront ensuite, vendredi, place des Cocotiers, pour le jour J, le 21 juin. « Autant l’année dernière, pour les 30 ans, nous avions organisé cela sur deux jours, avec une scène à La Moselle, autant là, nous revenons à quelque chose de plus classique », renseigne Emmanuel Aubinais, chef des projets culturels à la mairie. Huit espaces scéniques seront dressés, de part et d’autre de la place, mettant comme d’habitude à l’honneur des groupes confirmés et de jeunes formations.

    Pour tous les goûts

    Autre valeur sûre : les Havana-B, groupe de rock étudiant, seront sur la scène confiée à l’association Blackwoodstock, place Courbet.

     

    Si la scène de la place Courbet, de nouveau confiée à l’association Blackwoodstock promet de faire la part belle au rock, le reste du plateau permettra d’écouter aussi bien de la pop, du ska, de la soul ou du reggae, avec de groupes comme Skawa, Mana, Flamengo et Kankal. L’une des rares occasions également d’écouter du kaneka sur la capitale, puisque sept groupes du genre sont à l’affiche. Au kiosque à musique comme place de la Marne, deux scènes équivalentes seront montées et les groupes se succéderont sur l’une et l’autre, pour permettre des changements de plateau sans temps mort pour le public. Des écrans géants seront d’ailleurs installés place de la Marne, et les équipes de captation de NC la 1re seront à l’oeuvre pour assurer une retransmission en direct, de 20 heures à 22 h 30. Au chapitre des nouveautés, le retour d’un karaoké, à l’hôtel de ville, et d’un espace de danse à deux, au square Olry sont à signaler. « Ce sont des activités que nous voulons apporter pour que le public ne soit pas seulement spectateur, mais également acteur », commente Emmanuel Aubinais.

    Alors qu’il grimpait pour la première fois sur scène en duo, l’an passé, le groupe Pazapacifik, s’est considérablement étoffé depuis. A écouter.

     

    Parmi les groupes à l’affiche, la restitution d’un stage commencé, hier, au Conservatoire et devant aboutir à une performance symphonique, est également à noter, de même que Joyfull sound, une chorale aux prestations saluées, Purple Cow, un groupe de reprise de Deep Purple, Nathalie Rose Project, un travail parallèle des musiciens de California Republic. A découvrir aussi, avant de filer sur les bars des baies : Pazapacifik, qui, après une première scène en duo l’an passé, s’est beaucoup étoffé.


    Savoir +

    Présentation de la fête de la Musique dans le Grand Nouméa, dans notre prochaine édition.

     

    Le programme de la 31e fête de la Musique

    Mercredi, à Rivière-Salée : de 14 heures à 16 heures : ateliers ukulélé et fabrication d’instruments, dans le parc, scène libre sur le parvis ; 14 h 30 : visite du Mouv’; 15 heures : danse du Resurrection crew ; de 16 heures à 21 heures : Les 3 Petits cochons, Mya, Kalagala ; Shazal ; Kydam ; Ritchy et Coeur gospel, à l’esplanade du Mouv’.

    Vendredi, en centre-ville : de 18 heures à 22 h 30 : kiosque à musique (gradins) : Orchestre symphonique, Fua Musical Group, Eje, Joyfull Sound et Ukan ; kiosque à musique (arrière) : Ma, Blue Deal Band, Black Sun, Thank You Leon et Nathalie Rose Project ; place Courbet : Needlewin, Santal Goyave, Yappa, Richard, Promemoria, Run-E, California Republic, Red Lemons et Havana- B ; place de la Marne : Variété Tropicale ; Kadely, Purple Cow, Tok, Ceneraw, Tr1ten, Iengen Family, Skawa et Mana. Musée de la ville : Pazapacifik, Dohnaxou, Etoile de l’Est, Flamengo & Kankal, Mix Trio, Maja et Exotic Soul ; hôtel de ville : karaoké ; place Olry : danse latino. 18 h 15 : hommage à Debussy et Ravel, au Musée maritime.

    Vendredi, dans les bars : 17 heures : scène ouverte, au Rocher ; 18 heures : Janice, au nakamal L’Horizon, Ben, Infiltrason, Corto et Vi, au Bintz ; Los Mojitos, à L’Inédit. 18 h 30 : Joe Cétol, à La Barca. Les 3 Petits Cochons, au MV lounge, Jemza, au Latitude 22°. 19 heures : Matt Hood, à L’Endroit ; The Peaceful Monkey, au Bout du Monde ; Zebra, au Chai de l’hippodrome ; French’Rouille et Full Bordel, à L’Art café ; Lety Blue et Louis Upane, Wada, Tev, Ringo Bl’air, Suamele Nengone, DJ Kenside et DJ Noks, au District. Mya, aux 3 Brasseurs. Soirée karaoké et blind test, au Sports bar. 20 heures : What The Funk, à La Barca. Incontrol (dj set) et Mat (saxo), à La Bodega ; Flow, au Bar de l’escale. Fuego Ritano, à La Fiesta.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS