Grand Nouméa
  • Joanna Jullien / joanna.jullien@lnc.nc | Crée le 10.04.2018 à 05h56 | Mis à jour le 10.04.2018 à 08h19
    Imprimer
    Située à cheval sur Dumbéa et le Mont-Dore, la route provinciale 12, plus connue comme la route d’Auteuil, va être éclairée, dotée de trottoirs et de carrefours. Les arrêts de bus aussi seront améliorés. Le chantier est prévu jusqu’en 2019. Photos J.J.
    Voirie. Les travaux d’amélioration et de sécurisation de la RP12, du rond-point d’Auteuil la route de Yahoué, pourraient commencer en fin d’année. Une fois rénové, l’axe provincial reviendra aux deux communes qu’il traverse : le Mont-Dore et Dumbéa.

    La RP12, plus connue sous le nom de route d’Auteuil, va bientôt entamer sa transformation. Imaginé de longue date, le chantier est pour le moment prévu du quatrième trimestre 2018 au second semestre 2019. L’appel d’offres, lui, pourrait intervenir ce mois-ci. « La province Sud gère les routes entre les communes, et les communes gèrent les petites routes intérieures aux quartiers. La RP12 s’est urbanisée progressivement et est aujourd’hui plus un axe local que de transit important », explique Bertille Jouan, directrice de l’Equipement de la province Sud. L’institution s’est donc mise d’accord avec les communes du Mont-Dore et de Dumbéa, toutes deux traversées par la RP12, pour la leur rétrocéder, une fois rénovée (lire par ailleurs). « Le point important, c’est surtout la sécurisation des carrefours qui peuvent être dangereux », pointe la directrice. Réalisé et financé par la province Sud, pour un montant estimé à environ 200 millions de francs, le chantier s’étendra de la route d’Auteuil jusqu’à celle de Yahoué. Trottoirs, pose d’éclairage public, réalisation de tourne-à-gauche aux carrefours avec la rue des Deux-communes, et la route de Yahoué, ou encore amélioration des arrêts de bus, la RP12 va subir un vrai lifting.

    Une modernisation plutôt bien accueillie par les résidents, comme Daniel Soerip, qui habite au carrefour entre la rue d’Auteuil, et la route des Deux-communes, côté Dumbéa. « On est toujours preneurs de travaux. Des stops ont été installés mais les gens ne les respectent pas toujours. Et certains accélèrent car la route monte. »

     

    Endroit contraint

    Toan Tran, propriétaire de l’alimentation Maéva, route de Yahoué, se montre beaucoup plus réservé. « S’il y a huit mois de travaux, on risque d’avoir des problèmes pour les livraisons, et les gens auront du mal à se garer. Ce qui impliquera une baisse de chiffres d’affaires pour nous dans un contexte déjà compliqué », craint-il en pointant les travaux d’assainissement en cours à côté de son magasin (lire par ailleurs). Il souhaiterait pouvoir être dédommagé le cas échéant. « Il va y avoir des nuisances, c’est un endroit contraint, mais on verra comment faire avec l’entreprise », reconnaît Bertille Jouan, en rappelant les nouveaux réseaux et les aménagements qui serviront aux résidents, comme aux élèves. « On se rencontrera avec la province pour qu’il y ait le moins de gêne possible. On n’en est pas encore là », tempère Thierry Martinez, le directeur des services techniques du Mont-Dore. Si les riverains de sa commune ont été consultés, l’appel d’offres ne sera lancé qu’une fois un compromis trouvé avec un Dumbéen, touché par le projet. La rencontre est programmée ces jours-ci.

     

     

    Repères

    Un profil plus urbain

    Selon le document présenté par la province Sud, lors du premier conseil de quartier de Yahoué, en mars, le chantier de la RP12 s’inscrit « dans le cadre de l’amélioration et de la sécurisation des voiries entreprises par la province Sud et l’Etat », et consiste à « attribuer un profil plus urbain à la voie ».

     

    De provinciale à communale

    « Ce n’est pas un travail facile à faire. Une route, ça coûte de l’argent », pose Bertille Jouan, la directrice de l’équipement de la province Sud. Si la mairie du Mont-Dore se réjouit de voir la reconfiguration de la route aboutir, il va maintenant lui falloir réfléchir à comment l’entretenir, comme Dumbéa. « Il faut trouver le budget », lâche Thierry Martinez, directeur des services techniques au Mont-Dore.

     

    Des travaux rue Beethoven

    Des travaux d’assainissement et de reprise des trottoirs, avec comblement des fossés et création d’entrées charretières, sont en cours rue Ludwig-van-Beethoven, à Yahoué, à l’angle de l’alimentation Maéva. Prévus pour durer six mois, ils ont commencé au mois de janvier.

     

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS