Grand Nouméa
  • Aurélien Pol | Crée le 15.05.2019 à 05h40 | Mis à jour le 04.07.2019 à 17h49
    Imprimer
    Rue RP Montrouzier, située à la tribu de La Conception, 4 500 mètres carrés de route vont être refaits. Photos A.P
    MONT-DORE. La municipalité a actée un budget de 200 millions de francs pour la réfection de ses routes entre 2019 et 2020. La ville n’avait jamais investi autant sur deux ans.

    Au dernier conseil municipal, le programme des revêtements routiers est validé à l’unanimité. Et la bourse allouée qui va avec. « Un investissement de 200 millions de francs, c’est du jamais vu sur deux ans », ne manque pas de souligner Eddie Lecourieux, le maire. Au total, entre 2017 et 2018, la ville avait octroyé 150 millions de francs pour la réfection de sa chaussée.

    Pour Jean-Jacques Afchain, l’élu en charge des travaux, cette somme validée n’est pas due à une surface de route plus importante à entretenir. « C’est la première fois que nous validons ce type de budget sur deux ans. C’est stratégique. Cela nous permet, sur cette période, de lancer un appel d’offres pour 24 lots avec une somme plus importante. Nous espérons ainsi bénéficier de meilleurs prix et refaire le plus de voies possible », explique-t-il. Au total, plus de dix kilomètres de route vont être revêtus.

    Route de la Montagne des sources, la commune souhaite revoir la chaussée avec 6 750 mètres carrés de bicouche, un revêtement d’une qualité inférieure à l’enrobé et moins onéreux.

     

    Route très dégradée dans le grand sud

    Le chantier le plus important est attendu dans le Grand Sud, au col N’go. En effet, cette portion de chaussée est particulièrement dégradée. Les habitants de l’île Ouen, qui prennent une navette maritime depuis la baie de la Somme pour se rendre à la tribu de Ouara, l’ont encore fait remarquer le mois dernier, lorsque le maire était venu à leur rencontre. Pour cette seule portion, 35 millions de francs ont été attribués. Neuf mille mètres carrés de voirie vont bénéficier d’enrobé. « Initialement, cette voie ne devait pas être utilisée par les camions de mine. C’est ce qui explique son état. Nous négocions actuellement pour que les mineurs nous versent une participation pour l’entretien de cette route », indique Jean-Jacques Afchain. Quant à la route de la Montagne des sources, au lotissement Schöhn, elle sera la seule portion de chaussée à être enduite de bicouche, « un mélange de coaltar et de graviers », d’une qualité inférieure à l’enrobé, utilisé sur tous les autres lots, mais surtout moins onéreux. « Nous savons que peu de personnes empruntent cette voie, au quotidien. Le bicouche était l’option la plus appropriée pour entretenir la plus grande surface de chaussée à moindre coût. » Le plus grand nombre de lots de route à refaire se situe à Robinson, où dix rues sont inscrites dans le programme.

    Les autres secteurs concernés sont les suivants : Plum, Vallon-Dore, La Coulée, Saint-Louis et Yahoué. Les premiers travaux vont commencer au mois de septembre.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS