Grand Nouméa
  • J.J. | Crée le 19.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 19.06.2019 à 10h42
    Imprimer
    Le public a voté pour ses courts préférés de la sélection internationale. Photo ArchivesLNC/J.J.

    Plus de 80 personnes ont assisté début juin, au centre culturel du Mont-Dore, à la 21e édition du Très court international film festival*. Un chiffre en baisse pour cette 14e édition locale selon Maurice Bermont, régisseur adjoint au Pôle artistique depuis dix ans. « Communication tardive » et avec quelques erreurs, vacances scolaires et autres événements programmés en même temps, pourraient expliquer la décroissance.

    Pour le Monsieur cinéma de la commune, le public de cette année était « plus âgé », avec des « habitués et autres professionnels » aux abonnés absents. La sélection 2019 serait aussi « plus soft » que celle de l’année dernière, même dans des sélections comme Ils ont osé, qui porte pourtant bien son nom.

    Broccoli et comptine

    Le choix du jury international dans les six catégories en compétition a été révélé le 15 juin**, avec le grand prix attribué à Kvist, de The Sporadic Film Collective. Côté calédonien, le public pouvait, lui, voter pour les sélections internationales 1 et 2. Les 37 votes comptabilisés sont allés à 31 des 38 courts, avec en tête Broccoli, de Iván Sáinz Pardo (Allemagne - 18 votes), dystopie sur la toute-puissance de Google au quotidien, suivi de Nursery rhymes, comptine amère de Thomas Noakes (Australie - 11 votes) et Retiro, de Nicolas Ferrando, Alejandro Juan Sorín et Miguel Dianda (Argentine - 11 votes).

    « Ça se rapproche du palmarès du jury, mais je suis déçu que certains courts drôles ne soient pas classés. » La synthèse des votes des 70 villes du monde participantes devrait, à terme, être publiée sur le site du festival.**

    * A lire sur lnc.nc : « Trois minutes pour vivre une grande histoire ».

    ** https ://trescourt.com/fr/

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS