Grand Nouméa
  • K.P. | Crée le 13.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 13.02.2019 à 07h07
    Imprimer
    Myriam Durelle, à gauche, et Anna Foussard, à droite, ne se prennent pas au sérieux et font preuve d’un vrai talent. Photo K.P.
    FAUBOURG-BLANCHOT. Le duo de chanteuses composé d’Anna Foussard et de Myriam Durelle vient de se former autour d’un répertoire de reprises qui oscille entre glamour et humour. Les Souricat se font entendre sur les ondes cette semaine.

    C’est lors d’une prestation de la chorale Octambule en fin d’année qu’Anna Foussard, professeure de piano et de chant, et Myriam Durelle, sophrologue, se sont rencontrées. « Le courant est vite passé, on avait la même énergie. On voulait faire de la scène toutes les deux et ne pas se prendre au sérieux », lance, enthousiaste, Myriam Durelle. Les deux passionnées de chant se revoient début janvier. Elles choisissent leurs morceaux et se mettent au travail. « Un répertoire un brin sexy sur le thème des drôles de vies de chacun », note Myriam Durelle.

    Enregistrement d’un single

    Véronique Sanson, France Gall, Jane Birkin et Vanessa Paradis se côtoient et assurent la touche féminine. « On souhaitait du glamour, mais aussi une pointe d’humour, remarque Anna Foussard, qui écrit les parodies. On avait envie de détourner des chansons pour s’amuser. » Ainsi, le Di doo dah de Jane Birkin devient Dis-moi des mots doux, La Parisienne de Marie-Paule Belle se localise en La Nouméenne, Mamy Blue de Nicoletta change de registre en Lapinou, et le tube de Patrick Coutin J’aime regarder les filles se transforme en J’aime regarder les hommes. Sans complexe et avec tendresse, les deux compères dénoncent, au micro, les travers des hommes. « Nous revendiquons un féminisme plutôt engagé, ça plaît aux femmes et aux hommes qui ont de l’humour », souligne Anna Foussard.

    Après un mois de travail intense, les Souricat ont déjà enregistré un single en studio. La chanson Dis-moi des mots doux est aussi diffusée cette semaine sur radio Océane ainsi que dans les supermarchés. Les deux amies comptent bien poursuivre cette belle aventure et se produire lors de la Fête de la musique et dans des établissements privés, à la rencontre du public nouméen.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS