Grand Nouméa
  • Gédéon Richard / gedeon.richard@lnc.nc | Crée le 25.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 25.06.2019 à 10h10
    Imprimer
    De nombreux volontaires se sont présentés, samedi, au parc Antinéa-Kawka. Photo DR
    NORMANDIE. Une cinquantaine de personnes ont participé au nettoyage organisé, samedi, par Caledoclean en partenariat avec la ville. L’association invite maintenant les collectivités à adopter une politique répressive.

    Des renforts bienvenus pour les bénévoles actifs de l’association Caledoclean. Alors qu’une quinzaine d’entre eux s’apprêtaient à débuter une opération de nettoyage, samedi, à la Petite-Normandie, des navettes sont arrivées en provenance de quatre maisons de quartier pour leur prêter main-forte. « Ça a apporté énormément. Le Service vie des quartiers (SVQ) a fait un excellent travail », explique Thibaut Bizien, le chargé d’action de la structure. L’opération avait valeur de test pour l’association, qui contrairement à ses habitudes, ne l’avait pas annoncée sur sa page Facebook. Et laisser le soin aux animateurs de la ville d’en parler.

    De la malveillance

    Commencé à 8 h 15, le ramassage s’est concentré sur la mangrove de la Petite-Normandie. A 11 heures, 800 kg de déchets avaient été collectés.

    « Malheureusement, il y a des comportements qui se répètent, soit par malveillance soit par habitude », observe Thibaut Bizien. Il y a huit mois, une tonne de détritus en tous genres a déjà été collectée sur place.

    Depuis, vents, courants et marées ont de nouveau rabattu de nombreuses ordures dans cet espace naturel classé. « Les gens jettent encore beaucoup de choses depuis leurs voitures sur la Voie de dégagement Est », déplore le chargé d’action. Depuis 4 ans, la ville et l’association ont conclu un partenariat. Et Caleloclean est présente sur la Semaine européenne de réduction des déchets, la Journée mondiale de l’environnement et la journée mondiale des Océans.

    En 2018, près de 3 000 personnes ont participé à ses actions citoyennes. Et l’association multiplie aussi les partenariats avec des entreprises. Samedi, l’OPT, Vega NC, Chronopost, la Calédonienne des Eaux et le Point info-Energie NC étaient ainsi présents.

    Thibaut Bizien appelle maintenant les collectivités à mener une politique répressive de lutte contre la pollution « pour résoudre le problème de manière plus pérenne ».


    Savoir +

    Prochaine action, samedi 6 juillet, à Dumbéa. Information à venir sur la page Facebook de l’association.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS