Grand Nouméa
  • C.G. | Crée le 16.04.2019 à 04h30 | Mis à jour le 16.04.2019 à 07h31
    Imprimer
    Un message de la maire était glissé dans la première page du dictionnaire pour les encourager dans leurs études. Photo C.G.
    NORMANDIE. Plus de 1 500 élèves de CM2 vont recevoir un dictionnaire cette année. L’école Adrienne-Lomont a donné le la de la distribution à Normandie, hier matin.

    Les élèves de l’école Adrienne-Lomont, située au pied des tours de Saint-Quentin, ont accueilli la délégation de la maire en chanson, hier matin. Pour la directrice de l’école, cette visite permet de « redorer le blason de l’établissement ». Plus de quarante écoles font partie du dispositif, mais Adrienne-Lomont a ouvert le bal des distributions de dictionnaires cette année. Pour la maire, « toutes les écoles ont des particularités », mais le choix de la première école s’est porté sur « l’établissement le plus éloigné, à la frontière de la ville ».

    Cela fait plus de dix ans que la mairie offre des dictionnaires aux enfants de CM2. Une passerelle entre le primaire et le collège qui représente une enveloppe de près de 2,4 millions de francs pour la collectivité. « C’est un outil précieux qu’ils vont garder toute leur scolarité », souligne Sonia Lagarde. « C’est plus qu’un simple dictionnaire, insiste-t-elle, c’est un accès au savoir ».

    Hier matin, trente-deux élèves ont reçu un dictionnaire des mains de la maire, Sonia Lagarde. Photo C.G.

     

    « Étudier, apprendre et réussir »

    Avant de distribuer les livres aux enfants, elle leur a fait promettre de bien travailler à l’école, « parce que la vie d’adulte peut être difficile si l’on ne trouve pas de travail ». « Oui ! », ont-ils répondu en chœur, évidemment.

    Le dictionnaire en main, Marie Lucie assure qu’elle fera de son mieux. Ce dont elle a envie pour la suite, c’est « d’étudier, d’apprendre et de réussir ». L’année dernière, la mairie avait distribué des dictionnaires bilingues anglais/français. Mais les professeurs ont estimé qu’il était plus pertinent de connaître d’abord les mots et leur sens en français. Ainsi, le dictionnaire 2019 est spécialement conçu pour les élèves jusqu’à la troisième. En plus des définitions classiques, on y trouve des notions de français, de mathématiques, de chimie ou encore de géographie.

    « Souvent, les enfants connaissent le dictionnaire, parce que leurs frères et sœurs en ont déjà eu un. Parfois, c’est le seul livre de la maison », explique la directrice qui rappelle que l’école est située dans un quartier « défavorisé, voire très défavorisé » de la ville.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS