Lifou
  • | Crée le 11.12.2010 à 17h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 20h19
    Imprimer
    L'antenne de Drehu de l'Académie des langues kanak publie ses premiers ouvrages. Il s'agit de l'aboutissement de longs mois de collecte et de concertation, pour aboutir à une norme de référence d'écriture du drehu.

    Inaugurée le 29 mars 2008, l'antenne de Drehu de l'Académie des langues kanak (ALK) se trouve à la tribu de Qanono. Elle est représentée par son chargé de mission, Taidro Taine, par l'académicien Hmejezie Thihmana, et par le linguiste Drilë Sam.
    « Notre mission est d'homogénéiser la langue, explique Taidro Taine. C'est essentiel pour l'enseignement, mais aussi pour rendre la langue crédible en proposant une norme de référence, avec un système officialisé. »

    Uniformiser.
    La structure fonctionne par commissions, en collaboration avec les trois grandes chefferies de Lifou. Pour Taidro Taine, « l'intérêt linguistique est de recenser les variantes d'un district à l'autre, à la fois pour uniformiser le système d'écriture, mais aussi pour l'enrichissement du vocabulaire. »
    Une première publication vient de voir le jour : Propositions d'écriture de la langue drehu/Aqane cinyihanyiqene drehu. Cet ouvrage bilingue (écrit en drehu et traduit en français) codifie le système phonologique et les règles d'écriture. Il reste maintenant à favoriser l'appropriation par la population de cette écriture.

    C'est essentiel pour l'enseignement, mais aussi pour rendre la langue crédible.

    Pour cela, une tournée d'information a débuté en novembre, auprès des comités de district. Ceux-ci feront le relais auprès de la population. En complément, l'ALK publie des ouvrages respectant le nouveau système d'écriture, telle que la réédition du dictionnaire drehu-français, par Drilë Sam, linguiste référent. L'objectif est, d'ici fin 2012, de fixer le système d'écriture drehu.

    Lexiques. En parallèle, l'ALK Drehu collecte des informations pour élaborer des lexiques thématiques. Le corps humain et le cocotier, par exemple, sont demandés par les enseignants, en recherche de supports pédagogiques. « Nous recueillons des contes et légendes, les “ Ifejicatre “, des métaphores et des signes, les “ qaja qaja “, et même des textes humoristiques. Nous avons déjà 150 proverbes travaillés et prêts à être diffusés », conclut Taidro Taine.

    L'antenne de l'ALK est ouverte à tous ceux qui veulent des informations, tribu de Qanono, en face du magasin Central.
    Tél : 45 45 40.


    Une académie par aire

    Née de l'Accord de Nouméa, l'Académie des langues kanak a vu le jour en 2007.
    Cet établissement public a pour mission de fixer les règles d'usage et de participer au développement de l'ensemble des langues kanak. Les huit sections régionales sont installées dans chacune des aires coutumières. Pour en savoir plus : www.alk.gouv.fr

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS