Mines
  • Le feuilleton de la taxe du tuyau de Goro Nickel continue. En janvier 2008, la province Sud imposait à l'industriel une redevance à hauteur de 1 % de son chiffre d'affaires, en échange de l'occupation du domaine public maritime. Cette redevance devait rapporter 800 millions de francs par an. Elle était assortie de deux autres loyers. Ce fut un tollé chez une partie des politiques (Yanno, Frogier, Martin) et chez Vale Inco, qui y ont vu une rupture du pacte de stabilité fiscale. Au moment de la vente du terrain, en effet, le gouvernement Frogier s'était engagé à maintenir toutes les exonérations d'impôt pendant 20 ans (la multinationale réalisant ainsi une économie de 47 milliards, selon la Chambre des comptes).

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS