Mines
  • La province Sud a levé, mardi, le gel des installations de Vale Inco Nouvelle-Calédonie. Après la fuite de milliers de litres d'acide sulfurique intervenue le 1er avril, un arrêté provincial avait suspendu 80 % des unités du site industriel pour un délai de six à huit semaines. Tout, ou presque, devait être remis à plat. Mi-mai, suite au rapport définitif de la Lloyd's sur l'accident, la province Sud avait imposé à l'industriel d'appliquer les recommandations concernant quatre axes principaux. Le " bassin de premier flot " est désormais opérationnel, et vendredi dernier, les responsables de Vale Inco ont fait parvenir, à la structure des Installations classées, les engagements nécessaires à la bonne application des quatre procédures. Sous l'oeil certes attentif des autorités, la filiale du géant brésilien peut donc désormais poursuivre son projet en baie de Prony.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS