Nord
  • | Crée le 27.11.2017 à 09h55 | Mis à jour le 27.11.2017 à 09h55
    Imprimer
    Les élèves du collège de Ouégoa et de Darfield High School réunis avec leurs encadrements respectifs. Photo DR
    Ouégoa. Neuf collégiennes et collégiens et deux de leurs professeurs de Darfield High School (Christchurch) ont rendu visite à leurs correspondants du collège de Ouégoa.

    « Outre un échange scolaire offrant l’opportunité à chacun des protagonistes de pratiquer le français et l’anglais, il s’agissait d’un projet d’échange interculturel et de découverte de la région de Ouégoa et du territoire », précise Johan Forichon, professeure d’anglais. Durant l’année, les élèves volontaires des classes de 6e, 5e, 4e et 3e du collège de Ouégoa ont entretenu une correspondance suivie au travers des réseaux sociaux ou par mail. « De plus, avec les élèves de 6e, de 4e et de 3e, nous avons mis en place un projet Atelier voyage. Ils ont alors fait des recherches sur Internet sur des thèmes divers ayant trait à la Nouvelle- Zélande. Un projet d’ailleurs repris par les élèves de 5e dans le cadre des IDD (itinéraires de découverte) », ajoute la professeure d’anglais. « L’année prochaine, quinze des futurs élèves de 5e, 4e et 3e partiront à leur tour, en Nouvelle-Zélande. »

    Un voyage l'année prochaine
    Le jeudi 16 novembre, les collégiens néo-zélandais et leurs professeurs ont été accueillis à l’internat provincial de Ouégoa par leurs correspondants. « Samedi, nous avons passé la journée à Tiari où ils ont fait la coutume avec nous. Après avoir découvert la tribu, ils ont partagé le traditionnel bougna. Ensemble, les élèves ont participé à des ateliers de tressage, d’attache de crabes et à des rencontres de volley-ball. Certains ont même assisté à la fête du cheval », résume la professeure d’anglais. Le dimanche, les jeunes Kiwis sont allés avec leurs familles d’accueil visiter l’usine de Pam, se baigner dans les cascades ou encore chasser et pêcher. Lundi, les élèves et leur encadrement des deux collèges sont allés visiter le vieux village de Tiébaghi. Puis, mardi, est venu le moment de la séparation. « Lors de ce court séjour, des liens se sont rapidement créés entre collégiens, au point que mes élèves ont hâte d’être à l’année prochaine. Je peux dresser un bilan vraiment positif tant humain que pédagogique de cette visite », conclut Johan Forichon.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS