Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 11.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 11.04.2019 à 04h25
    Imprimer

    Le gouvernement et la Chambre d’agriculture ont signé, lundi, une convention visant à simplifier le versement d’aides aux agriculteurs dans leurs dépenses liées à l’énergie. Ce dispositif, mis en place depuis 2002, est une prise en charge partielle des dépenses de carburant, d’électricité, de gaz butane et de bois de chauffe. Près d’un millier d’agriculteurs bénéficient de ce soutien qui représente un coût annuel d’environ 112 millions de francs. Adoptée au Congrès le mois dernier, la simplification des aides concerne les petites et moyennes exploitations, soit 70 % des bénéficiaires. Cette décision n’a pas manqué de faire réagir le parti politique ACT, qui dénonce « la reconduite sans condition d’un dispositif gouvernemental d’aide aux énergies fossiles » au détriment de la transition énergétique. « ACT attendait a minima l’inscription dans la délibération de la décroissance puis de la fin de ces aides aux énergies du passé, martèle sa présidente Martine Cornaille. De nouvelles aides visant à encourager les agriculteurs à s’équiper en moyens renouvelables auraient dû être annoncées et un calendrier de remplacement proposé. »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS