fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • Jean-Frédéric Gallo | Crée le 09.12.2022 à 11h15 | Mis à jour le 09.12.2022 à 11h35
    Imprimer
    Photo illustration
    Après l’annonce faite par l’intersyndicale d’une mobilisation le 16 décembre pour obtenir une augmentation de 6 % des salaires dans le privé, l’interpatronale répond. Oui, ils sont ouverts à la discussion, mais non ils ne pourront pas répondre aux demandes en l’état.

    " Si les syndicats de salariés souhaitent désormais reprendre les négociations de branches, nous sommes disposés à les reprogrammer très rapidement".

    Vendredi matin, l’interpatronale était réunie à l’hôtel du Centre de Ducos pour réagir aux annonces des syndicats, demandant une augmentation de 6 % de tous les salaires, mais également pour alerter sur les prochains textes que les élus du Congrès s’apprêtent à voter pour le financement du Ruamm, qui risque d’avoir des "conséquences catastrophiques pour les entreprises du pays".

    Inflation et fiscalité, PIB en berne

    Les patrons ont listé les difficultés auxquelles ils sont confrontés : Inflation sur les intrants qui touche également de plein fouet les entreprises : les coûts de revient augmentent plus vite que le prix des produits ; explosion du coût de l’énergie, notamment de l’électricité ; une activité qui se contracte : le PIB est en recul de 5,9 % depuis 2018, le volume d’affaires des entreprises calédoniennes ne cesse de se réduire ; Alourdissement des Prélèvements obligatoires. Plus de 31 milliards déjà votés ou à venir

    "Les entreprises ne peuvent donc pas répondre seules à la problématique de perte de pouvoir d’achat, au risque d’un renchérissement de l’inflation et de l’instauration d’un cercle vicieux hausse des charges/hausse des prix" expliquent-ils.

    Lever des incertitudes

    Tout en appelant les syndicats à la reprise du dialogue dès la semaine prochaine, l’interpatronale souhaite donc que soit lancée la conférence sur les salaires, annoncée par le gouvernement. Elle permettrait, résume l’interpatronale, aux partenaires sociaux et au gouvernement :

    - De faire un constat partagé de la situation économique et de l’emploi en Nouvelle-Calédonie ;

    - De mettre sur la table toutes les solutions envisageables pour revaloriser les salaires ainsi que leurs impacts

    - De lever les incertitudes sur les réformes en cours qui auraient inévitablement des impacts sur le coût du travail et donc sur les salaires.

    Plus d’informations à venir

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS