Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 17.09.2018 à 06h07 | Mis à jour le 17.09.2018 à 06h07
    Imprimer

    Samedi soir, vers 22 heures, un petit groupe de la compagnie d’intervention de la police nationale a été pris à partie sur le parking de la Moselle, à Nouméa, juste à côté du site des Francofolies. C’est en tentant d’interpeller une personne en état d’ivresse que deux policiers ont été blessés par trois hommes. Ces derniers ont ensuite ameuté d’autres personnes et les policiers se sont vite retrouvés face à une cinquantaine d’individus menaçants et à des jets de projectiles. Des renforts de la Bac (brigade anticriminalité) et de police secours sont arrivés, mais les agents, cernés, ont dû recourir à deux grenades lacrymogènes pour disperser leurs assaillants.

    La police soupçonne certains de ces individus, ainsi « repoussés » de la zone, d’être à l’origine d’un certain nombre de délits intervenus dans la nuit. Au total, la police compte une douzaine de cambriolages et diverses dégradations dans la nuit. La station Mobil de Moselle a ainsi fait l’objet d’un vol avec effraction de la part de dix individus. Quatre suspects ont été interpellés à proximité. Un snack de Rivière-Salée a lui aussi été cambriolé et six personnes, dont cinq mineurs de 12 à 16 ans ont été interpellés.

    A l’issue du festival, un regroupement de 200 personnes a été disloqué afin d’éviter de nouveaux débordements, toujours selon la police nationale.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS