Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 06.06.2018 à 04h25 | Mis à jour le 06.06.2018 à 06h03
    Imprimer

    JUSTICE. Quatre mois après avoir été condamné à huit ans de prison, Rock Wamytan, surnommé « Banane », considéré comme un des meneurs des émeutiers lors des épisodes de violences à Saint-Louis suite à la mort de William Decoiré, était de retour devant la justice, hier matin. Ayant interjeté appel de la décision du tribunal correctionnel, l’homme a été jugé devant la cour et a pu s’exprimer sur ces événements. L’avocate générale Claire Lanet a requis la peine de dix années d’emprisonnement avant que les juges ne mettent en délibéré leur décision au 19 juin prochain. « Personne ne pouvait empêcher la colère des gens de Saint-Louis après la mort gratuite de William », avait déclaré Rock Victorin Wamytan. En première instance, six autres habitants de Saint-Louis avaient écopé de peines allant de deux à huit ans de prison. « Ils voulaient la guerre et ils s’y sont préparés. Leur plan était de tuer un gendarme, il leur fallait un trophée », avait assuré Me Lepape, le conseil des militaires.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS