Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 31.05.2018 à 07h09 | Mis à jour le 31.05.2018 à 08h42
    Imprimer
    Photo LNC

    JUSTICE. Il s’est présenté à la barre du tribunal avec un casier vierge et plein de bonnes résolutions. Cédric, la petite trentaine, est bien prêt à se remettre sur le droit chemin après avoir fait quelques petits écarts. La raison qui l’a amené devant les juges mardi matin ? Une transaction qui a mal tourné. « Un client s’est plaint de façon virulente de la quantité de cannabis vendu. » Le jeune homme acquiesce et poursuit. « J’ai sorti un couteau face à ses menaces et la police de proximité est intervenue. » Ou comment mettre fin à un business extrêmement lucratif. Sans emploi en 2017, le garçon s'était transformé en petit trafiquant. Il ne s’embêtait pas à planter. Il filait régulièrement au squat de Ko We Kara, achetait pour 10 000 francs de cannabis, le reconditionnait puis le revendait pour 50 000 francs en centre-ville. Une petite entreprise qu’il faisait tourner sans effort et qui lui ramenait la coquette somme de 200 000 francs par mois.

    Face au procureur, il se décompose

    « Mais depuis tout ça j’ai changé, insiste le prévenu. J’ai retrouvé un emploi dans la maçonnerie et j’ai, à la demande de ma compagne, arrêté de fumer. » Mais le procureur de la République compte taper fort, face à celui qu’il considère comme étant « un petit mafieux qui s’est enrichi durant plusieurs mois grâce au cannabis ». Devant un prévenu devenu livide en l’écoutant, le ministère public requiert une peine d’emprisonnement de 18 mois ferme. Une sacrée frayeur pour l’ancien dealer bien soulagé, quelques minutes plus tard, d’entendre qu’il n’ira pas en prison. Mais il ne s’en sort pas sans frais. L’homme est condamné à 180 jours-amendes à 1 000 francs l’un. Une sanction pénale qui signifie que le prévenu est condamné à payer 180 000 francs sous 6 mois. Chaque millier de francs non remboursé étant synonyme d’une journée en prison. De quoi motiver un prévenu réinsérable à éviter le Camp-Est.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS