Nouvelle Calédonie
  • J.-F.G. | Crée le 28.03.2018 à 04h25 | Mis à jour le 28.03.2018 à 09h49
    Imprimer
    Ils n’auront pas passé plus de six semaines en dehors du Camp-Est avant de se faire une nouvelle fois interpeller par les gendarmes de Houaïlou.
    Justice. Deux hommes originaires de Houaïlou ont été condamnés hier à deux et trois ans de prison ferme. Ils n’auront fait qu’un tour de quelques semaines à l’extérieur de l’établissement pénitentiaire.

    « Si vous ne voulez pas passer votre vie en prison, il va falloir commencer à réfléchir à faire autre chose que de voler dans la vie. Vous allez en avoir le temps ». Le président du tribunal et ses assesseurs n’ont pas mis longtemps à rendre leur décision. Hier, ce sont deux délinquants chevronnés et déjà archiconnus de la justice qui se sont présentés à la barre.

    Deux garçons sortis depuis peu du Camp-Est, l’un au mois de décembre dernier, l’autre au mois de février, qui n’ont pas attendu longtemps avant de céder à la tentation du vol.

    A 20 et 21 ans, ils ont été reconnus coupables de cambriolages sur Houaïlou et Poindimié entre le 15 et le 17 mars et d’un vol de voiture. Le propriétaire du véhicule volé est d’ailleurs présent pour le jugement. « J’ai essayé de leur expliquer qu’ils n’avaient pas besoin de brûler le véhicule, souffle-t-il. Il y avait à l’intérieur un ordinateur de travail qu’ils ne pouvaient pas allumer sans code mais également mon carnet de santé. Au moins, ils m’ont écouté parler. »

    Pas de quoi susciter un début de clémence de la part du tribunal. D’autant que l’un des prévenus devra encore être jugé pour homicide involontaire. Il avait perdu le contrôle d’un véhicule volé un peu plus tôt et provoqué un accident dans lequel sa propre cousine avait perdu la vie. Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du procureur en renvoyant illico les deux hommes au Camp-Est.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS