Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 08.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 08.04.2019 à 07h08
    Imprimer
    Ils étaient 190 à avoir répondu à l’invitation de l’Avenir en confiance. Photo DR

    POLITIQUE. L’Avenir en confiance était en réunion publique au centre socioculturel de Boulouparis, vendredi soir. Devant quelque 190 personnes, la tête de liste pour les élections provinciales dans le Sud, Sonia Backès et ses colistiers, Virginie Ruffenach, Christopher Gyges, Gil Brial et Philippe Blaise notamment, ont présenté leur projet de société. L’occasion aussi de revenir sur la question du foncier.

    Pour la tête de la liste loyaliste, le programme répond à trois objectifs : « d’abord le retour des libertés, puis une protection accrue des Calédoniens, en matière de santé et de sécurité, et enfin une politique de progrès social ». Tous les thèmes de la société calédonienne en chantier sont abordés dans un fascicule, qui a été distribué. Lesquels retiendront les mesures prioritaires que la liste s’engage à prendre en urgence : un contrat social où la baisse des charges sociales financerait des hausses de salaires et des emplois nouveaux ; la révision des mesures Stop, sur les yaourts par exemple ; la moralisation de la vie publique ou des billets d’avion à moindre coût… Mais les questions de la salle ont surtout mis l’accent sur les questions foncières qui inquiètent actuellement la Brousse et le monde rural. Lionel Brinon l’affirme : « La Brousse est au cœur de l’identité calédonienne : nous devons soutenir nos agriculteurs dont le nombre ne cesse de diminuer. Nous devons aussi porter une vraie politique d’accès au logement, au numérique et au développement économique ». Pour lui, « Le rééquilibrage foncier est derrière nous : il y a aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie 17 % de terres privées contre 19 % de terres coutumières. Les revendications foncières qui se multiplient sont intolérables et inacceptables ! ». Et le référent Brousse de l’Avenir en confiance de dénoncer « le climat anxiogène qu’engendre la pression accrue ces derniers temps sur le foncier » et d’inviter le haut-commissaire « à faire respecter la loi et l’ordre » en cas d’occupations illégales de propriétés…

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS