Nouvelle Calédonie
  • Y.M. | Crée le 01.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 01.04.2019 à 06h48
    Imprimer
    Basile Citré, du LKS, et LKU, du Parti travailliste, échangeaient hier soir au siège de l’USTKE à Nouméa sur une possible association pour les provinciales Îles. Photo T. Perron

    POLITIQUE. Tous autour de la même table, hier soir. Les états-majors des deux partis négociaient au restaurant Le Charley's, siège de l'USTKE, à la Vallée-du-Tir à Nouméa. Cette rencontre dominicale est née d’une décision prise la veille. La Dynamique autochtone LKS a acté, en congrès au foyer Jean-Calvin, le principe d’une liste d’alliance avec le Parti travailliste, dans la perspective des élections provinciales dans les îles Loyauté le 12 mai. Selon le président du mouvement Basile Citré, la section de base de Maré, fief historique de la formation politique, avait émis cette position. Le rapprochement, concrétisé hier par une réunion officielle, était discuté depuis quelques semaines.

    Des écarts de points de vue existent entre les deux organisations engagées séparément en 2014, mais « lorsqu’on regarde 30 ans de gestion, on se retrouve sur les mêmes critiques » appuie Basile Citré, élu à la province et au Congrès, qui voit une complémentarité dans cette possible association : les « analyses plus urbaines » du Parti travailliste, et la réflexion du LKS axée davantage sur les tribus. La formation de Louis Kotra Uregeï avait prôné la non-participation au référendum du 4 novembre, alors que le parti de Libération kanak socialiste a milité lui pour le « oui », toutefois « il faut faire la part des choses avec les élections ». Qui tirerait la liste commune, LKU ou Basile Citré ? La discussion intervenait hier soir.

    Ce projet n’est pas applaudi à Lifou. « La section de base LKS Ne Drehu tient à manifester sa désapprobation quant à cette stratégie hasardeuse », note son président René Pamani. « De tout temps, le LKS s’est toujours considéré comme un parti indépendantiste progressiste, se positionnant dans la majorité UC-Palika-LKS pour une stratégie unitaire de programme au sein de l’assemblée de la province des îles ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS