Pacifique
  • | Crée le 14.03.2017 à 06h20 | Mis à jour le 14.03.2017 à 06h20
    Imprimer
    61 % des Australiens interrogés souhaitent « réellement que les choses changent pour les femmes dans leur pays ». Photo DR
    Sondage. Une enquête IPSOS révèle que 21 % des Australiens pensent que les hommes gagnent plus d’argent, sont plus éduqués et travaillent mieux que les femmes.

    A l’occasion de la journée pour les droits des femmes, IPSOS a réalisé un sondage à l’échelle mondiale. Sur les 24 pays qui y ont répondu, c’est la Chine qui obtient le taux de réponses le plus machiste, puisque 56 % de la population considère que les hommes sont plus compétents que les femmes. La Chine est suivie de près par la Russie et l’Inde qui obtiennent respectivement 54 % et 48 %.

    En Australie, huit femmes sur dix considèrent que l’égalité des sexes n’existe pas dans leur pays. 21 % des Australiens pensent que les hommes gagnent plus d’argent, sont plus éduqués et travaillent mieux que les Australiennes.


    Changer les choses

    Encore plus surprenant : près d’une Australienne sur six pense que les hommes sont également plus compétents que les femmes. Cependant, une nette majorité des Australiens - 60 % d’entre eux - définissent le féminisme comme « un mouvement qui préconise et soutient l’égalité des chances pour les femmes ». Il s’agit d’une moyenne légèrement plus élevée que la moyenne nationale, puisque l’Allemagne approuve cette définition à hauteur de seulement 37 %, la Russie 39 % et le Japon 42 %. Ce n’est pas si étonnant, puisqu’il s’agit des trois pays qui ont le plus faible pourcentage de féministes.

    Une majorité d’Australiens soutient fermement la lutte pour les droits des femmes, puisque 61 % des répondants affirment « qu’ils souhaitent réellement que les choses changent pour les femmes dans leur pays ».

    Un Australien sur quatre, soit 25 %, dit avoir peur d’exprimer publiquement son opinion sur l’égalité des sexes. Le pourcentage est un peu plus élevé chez les Australiennes, il est de 26 %. Parmi les autres pays étudiés, c’est en Inde que les répondants ont le plus peur de s’exprimer, soit 50 % de la population. La Turquie et le Brésil arrivent juste derrière avec 39 % et 36 %.


    Inférieures

    David Eliott, analyste chez IPSOS, explique que ces résultats montrent que le « concept » de l’égalité des sexes reste plus théorique que pratique. De nombreux pays reconnaissent l’égalité des sexes comme un droit inaliénable mais peinent à le mettre en pratique dans la réalité.

    Un dernier chiffre qui devrait faire réagir : 14 % des Australiens affirment que « les femmes sont inférieures aux hommes ». De même, une proportion similaire convient que le rôle de la femme ne doit pas sortir du « cadre familial et ménager ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS