Pacifique
  • AFP | Crée le 25.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 25.06.2019 à 04h25
    Imprimer
    Moins de sénateurs et moins de députés mais Annick Girardin a souligné que tous les territoires auront un représentant parlementaire.Photo Kenzo Tribouillard/AFP

    Politique. La ministre des Outre-mer Annick Girardin a plaidé, dimanche, pour « plus de responsabilités » pour les outre-mer, dans le cadre de la réforme des institutions, soulignant que c’est la « vision » qu’elle défendra au sein du gouvernement.

    Pour la ministre, « sans doute qu’il faut plus de différenciation encore que ce qui est dans le projet » de réforme des institutions qui doit être présenté prochainement en Conseil des ministres.

    « Il faut sans doute se dire dans les territoires d’outre-mer, qui sont tellement différents, que la relation doit être contractuelle, sans doute dans une loi organique, c’est ce que je proposerai pour chaque territoire d’outre-mer », a-t-elle poursuivi lors de l’émission Dimanche en politique sur France 3. « Ce n’est pas la proposition du gouvernement, mais c’est ma conviction aujourd’hui ».

    « Je crois aujourd’hui à plus de responsabilités, je crois aujourd’hui à plus d’autonomie sur certains sujets. Je crois à des relations de confiance encore plus importantes », a développé Mme Girardin. « Qu’est-ce que disent les outre-mer ? On veut davantage décider sur les territoires. Et moi je pense qu’il faut qu’on aille apporter cette réponse. Et cela ne peut se faire qu’avec les élus ».

    « Moins de sénateurs et moins de députés mais beaucoup plus de responsabilités locales. Je pense qu’il faut le porter comme cela. C’est ma vision et ce n’est pas dans le projet du gouvernement. Et c’est ce que je vais défendre », a encore affirmé la ministre.

    Sur la question de la diminution du nombre d’élus, Mme Girardin a souligné que « ce qui est clair pour l’outre-mer, c’est que tous les territoires auront un représentant parlementaire ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS