Nouvelle Calédonie
  • Jean-Alexis Gallien-Lamarche | Crée le 03.03.2018 à 04h25 | Mis à jour le 03.03.2018 à 04h25
    Imprimer
    L’avocat général à la cour d’appel de Nouméa, Christian Pasta, a présenté, hier, les huit dossiers qui vont être étudiés par la cour d’assises et les jurés entre le 13 et le 30 mars. Photo Thierry Perron
    JUSTICE. Meurtres, tentatives de meurtre, viols ou encore coups mortels figureront au planning de la première session d’assises de l’année, du 13 au 30 mars. Six hommes et deux femmes se succèderont à la barre. Cinq d’entre eux comparaîtront libres.

    Pour cette première session de l’année de la cour d’assises, deux dossiers qui ont défrayé la chronique en 2016 seront à l’étude. À l’ouverture de cette session, le 13 mars, la cour et les jurés devront juger un homme de 30 ans accusé d’avoir violé une employée de l’usine du Nord. Les faits remontent au 29 décembre 2016 : à la nuit tombée, alors qu’elle allait récupérer sa voiture au pied de l’usine, la victime tombait nez à nez avec son futur agresseur. Celui-ci l’aurait menacée de mort avant de la violer à l’abri des regards.


    Accusé de deux meurtres à Houaïlou

    La jeune femme avait réussi à prendre la fuite puis à donner l’alerte. Ce n’est que le 23 janvier, au terme d’une minutieuse enquête de la gendarmerie, que le trentenaire avait été interpellé puis placé en détention provisoire. Le mis en examen, originaire de Voh et connu pour des violences conjugales, a expliqué qu’il s’était rendu à l’usine pour voler des fers à béton en se faisant passer pour un employé. « Il aurait alors, selon ses dires, perdu la raison en croisant sa victime », avait indiqué, à l’époque, le procureur de la République, Alexis Bouroz. L’accusé risque quinze ans de réclusion criminelle.

    Les 28, 29 et 30 mars, la cour se penchera sur le conflit entre les clans Bati et Kabeu qui a viré au drame le 23 septembre 2016, à la tribu de Thu, à Houaïlou. Ce jour-là, un membre du clan Bati aurait jeté des viscères dans la rivière, où se baignaient, un peu plus loin, des enfants du clan Kabeu. Qui, en représailles, avait décidé de bloquer l’accès aux Bati avec leurs véhicules. La situation avait viré au bain de sang : deux hommes avaient été mortellement touchés par balles. Trois autres personnes avaient été blessées, l’une au thorax, au bras et à la jambe, une autre à la jambe et une troisième plus légèrement. « Il ne peut pas être considéré en état de légitime défense parce qu’il n’a pas cherché à contacter les gendarmes, il a tout de suite pris un gros calibre, et n’a pas tiré en l’air, mais à hauteur d’homme », avait précisé Alexis Bouroz, le lendemain des faits. L’auteur présumé, un chauffeur de bus inconnu de la justice, est accusé, donc, de deux meurtres et de trois tentatives de meurtre. La cour d’assises se penchera, les 19, 20 et 21 mars sur une affaire de multiples viols, agressions sexuelles et corruptions de mineurs sur six enfants de 9 à 12 ans entre 2012 et 2016. « L'accusé est un jeune homme, inconnu de la justice. Il a régulièrement abusé d'enfants qu'il recevait chez lui », note Christian Pasta, avocat général. Par ailleurs, les jurés jugeront deux autres dossiers de viol sur des mineurs dans un cadre familial (les 22 et 23 mars pour l’un et le 27 mars pour le second) ainsi qu’une bagarre qui avait fait un mort à Nouville à la fin d’année 2016 (16 mars).

    jeanalexis.gallien@lnc.nc


    « On a traditionnellement plus souvent l'occasion de voir l'inverse », souligne Christian Pasta. Deux femmes seront jugées pour des coups mortels (violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner) et risquent 15 ans de réclusion. Les 14 et 15 mars, une jeune femme prendra place dans le box des accusés pour avoir tué son compagnon à coups de couteau, fin 2016 à Nouméa. Le 26 mars une deuxième femme sera jugée pour avoir poignardé son conjoint en 2016, à Koné. « Dans les deux affaires, les coups ne sont pas contestés mais se situent dans un climat où ces femmes étaient victimes de violences conjugales depuis plusieurs années », note l’avocat général.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS