Sports
  • AFP | Crée le 06.12.2018 à 04h25 | Mis à jour le 06.12.2018 à 09h16
    Imprimer
    Lors de ce match, les Nordistes (en jaune) étaient déployés en 4-4-1-1. Photo AFP
    FOOTBALL. Lille a repris la 2e place à Montpellier en remportant (1-0) le sommet des outsiders européens à La Mosson hier matin lors de la 16e journée de Ligue 1, grâce à un but précoce (6e) de Nicolas Pépé.

    Les Nordistes occupaient hier la place de dauphin de l’inaccessible Paris SG en attendant le rendez-vous la ce matin de Lyon face à Rennes.

    Montpellier, pour sa part, retombait à la 3e place sous la menace de l’OL, mais aussi de Marseille et Saint-Etienne qui se déplacent respectivement à Nantes et Bordeaux. Les Dogues ont retrouvé du mordant. Freiné au cœur de l’automne dans leur élan initial, ils ont renoué avec la victoire pour la première fois depuis le 27 octobre et leur court succès devant Caen (1-0). Peu à l’aise jusque-là à l’extérieur, les Lillois y obtiennent une première victoire significative et cautionnent leur renouveau.

    A l’inverse, l’équipe de Michel Der Zakarian, quelque peu fatiguée, ébrèche sa confiance au mauvais moment. Avant d’aller à Nantes et surtout de recevoir Lyon, pour un ultime sommet, elle manque son premier examen de passage face à un concurrent direct dans la course à l’Europe.

    Montpellier, qui n’avait plus perdu à la Mosson depuis l’ouverture de la saison devant Dijon (1-2), connaît un vrai coup d’arrêt avec seulement quatre points pris lors des quatre ultimes journées. Le changement tactique initié par Der Zakarian, rompant avec son habituel (5-3-2), n’a pas eu l’effet escompté. Au contraire, l’équipe héraultaise a certes eu la possession du ballon, mais a singulièrement manqué de présence dans les trente derniers mètres à l’image de son duo d’attaquants Delort-Laborde, peu en vue.

    D’entrée de jeu

    A l’inverse, l’international ivoirien Pépé était bien là pour frapper d’entrée. L’équipe nordiste a profité du temps d’adaptation montpelliérain à son nouvelle organisation (4-4-1-1) pour claquer un but dès la 6e minute. Suite à une accélération, l’ancien montpelliérain Jonathan Ikoné a déposé Ellyes Skhiri et centré au second poteau pour Pépé, qui a ouvert le score d’une reprise du plat du pied au ras du poteau. Un dixième but personnel logique, car il faisait suite à une frappe d’Ikoné sur le poteau (1ère) et à sa propre reprise sauvée sur la ligne par Lecomte (2e). Etourdi et bousculé pendant un quart d’heure, Montpellier a ensuite pris les choses en main mais a manqué de réalisme sur un tir du meneur Florent Mollet (14e), une reprise du latéral Ruben Aguilar (16e), un tir de Junior Sambia dans le petit filet (24e) et une frappe croisée de Gaëtan Laborde (26e).

    Le MHSC a mis sous pression la défense du Losc après la pause, mais en éprouvant du mal à se créer de franches occasions malgré deux frappes de Laborde (65e) et Aguilar (68e), qui ont effleuré le poteau de Mike Maignan. « Der Zak » a lançé deux attaquants, le géant serbe Petar Skuletic et le vétéran Souleymane Camara, dans le dernier quart d’heure, mais il n’a pas réussi le même coup de poker que trois jours plus tôt à Monaco. Dur retour sur terre.

     

    Les autres matchs

    Hier

    Amiens - Monaco : 0-2

    Nice - Angers : 0-0

    Ce matin

    Caen - Nîmes

    Dijon - Guingamp

    Bordeaux - Saint-Etienne

    Lyon - Rennes

    Nantes - Marseille

    Reims - Toulouse

    Strasbourg - PSG

    Classement : 1. Paris 43 ; 2. Lille 30 (1 match en plus) ; 3. Montpellier 29 (1 m. en plus) ; 4. Lyon 28 ; 5. Marseille 26 ; 6. Saint-Etienne 26 ; 7. Nice 25 (1 m. en plus) ; 8. Strasbourg 21 ; 9. Reims 21 ; 10. Nîmes 20 ; 11. Bordeaux 18 ; 12. Angers 18 (1 m. en plus) ; 13. Nantes 17 ; 14. Rennes 17 ; 15. Toulouse 15 ; 16. Caen 13 ; 17. Monaco 13 (1 m. en plus) ; 18. Dijon 13 ; 19. Amiens 13 (1 m. en plus) ; 20. Guingamp 8.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS