Sports
  • AFP | Crée le 09.03.2019 à 04h25 | Mis à jour le 09.03.2019 à 04h25
    Imprimer
    Le Rennais Benjamin André (à droite) a fait chuter le milieu défensif d’Arsenal, Lucas Torreira.Photo AFP

    Football. Le club breton s’est remis d’une entame de match catastrophique pour faire plier Arsenal (3-1) hier à domicile en 8e de finale aller de Ligue Europa, la « petite » Coupe d’Europe... Autant Rennes avait démarré sur les chapeaux de roue contre le Betis Séville, menant 2-0 après dix minutes, autant celui contre Arsenal a été emprunté. Peut-être rattrapés par l’enjeu et l’excitation autour de la rencontre, ou par le prestige de leur adversaire dont la place serait plus en Ligue des champions, les Rouge et Noir ont pris une leçon pendant la première demi-heure. Dès la 4e minute, une mésentente laisse Alex Iwobi libre de tout marquage et le centre, sans grande puissance, du milieu droit trouve finalement le petit filet opposé de Tomas Koubek, un peu lent sur ce coup (0-1). Arsenal manque de tuer le match sur une frappe de Lucas Torreira (12e) bien repoussée par Koubek, et une autre de Shkodran Mustafi qui rase le poteau (31e).


    Cech sort le grand jeu

    Rennes est ensuite monté en puissance pour se hisser enfin à la hauteur de l’événement. Les Bretons ont progressivement réglé la mire sur des coups francs de Clément Grenier au-dessus (14e) et d’Hatem Ben Arfa (35e) avant le chef-d’œuvre de Benjamin Bourigeaud qui, après un premier tir dans le mur, expédie une reprise de volée magistrale dans la lucarne de Cech (1-1, 42e).

    Réduit à 10 deux minutes plus tôt avec l’exclusion de Sokratis, Arsenal se retrouve soudain en position précaire. Petr Cech, acclamé par le stade en souvenir de ses deux saisons à Rennes, doit multiplier les arrêts devant Bourigeaud (50e, 59e), Sarr (59e), Ben Arfa (62e, 69e). Mais il ne peut rien sur une déviation de son coéquipier Nacho Monreal après un centre de Mehdi Zeffane (2-1, 65e).

    L’entraîneur des Gunners Unai Emery sort même Aubameyang pour faire entrer un défenseur, Kolasinac, espérant limiter les dégâts (78e) en prévision du match retour. En vain, puisque James Lea-Siliki trouve d’un centre parfait Sarr, qui catapulte d’une tête plongeante le ballon dans les filets pour un 3-1 (88e) qui permet à Rennes d’espérer continuer son rêve éveillé. Match retour dans une semaine à Londres.

    Savoir +

    Les autres 8es de finale : Villareal gagne au Zénith (3-1), Zagreb bat Benfica (1-0), Naples domine Salzbourg (3-0), Chelsea surclasse Kiev (3-0), Valence bat Krasnodar (2-1), alors que Séville FC et Prague font 2-2.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS