Sports
  • T.M. | Crée le 15.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 15.04.2019 à 15h41
    Imprimer
    Benoît Rivière (à gauche) et charlotte Robin (à droite), à la Côte-Blanche, hier. Photo T. M.
    AQUATHLON. Solides en natation, Benoît Rivière et Charlotte Robin se sont adjugés l’Aquathlon de l’Olympique hier matin sur la promenade Pierre-Vernier. En poche, une qualification pour les Jeux du Pacifique.

    La partie natation pouvait faire penser au championnat de Calédonie d’eau libre (5 kilomètres) qui s’est déroulé il y a trois semaines, côté masculin. Car les nageurs étaient à bien plus à leur aise en face du centre d’activités nautiques de la Côte-Blanche où la houle était au rendez-vous.

    Après un départ canon, Benoît Rivière réussi rapidement à se détacher du reste des conccurents. Mais derrière, Hugo Savignac recolle rapidement. Derrière lui durant la première boucle d’environ 500 mètres, il le dépasse à la sortie de l’eau pour entamer le second tour en tête. Une position qu’il ne lâche pas jusqu’au bout.

    « Je m’étais entraîné en natation expressément pour pouvoir partir vite afin que personne ne puisse me suivre, explique Benoît Rivière, vice-champion de Calédonie en eau libre. Le but, c’était de prendre énormément d’avance pour ne pas me faire rattraper à la course. J’ai eu la chance d’avoir Hugo (Savignac) avec moi, il m’a emmené. »

    Objectif réussi pour le demi-fondeur de 30 ans. Il sort de l’eau avec un peu moins d’ une minute et demie d’avance sur ses poursuivants Julien Lopez et Patrick Vernay.« J’étais dans les pieds de Julien (Lopez) en natation. D’habitude il nage mieux que ça, là je me suis laissé endormir en restant derrière lui, commente l’homme de fer de 46 ans. Je savais que Benoît Rivière était un excellent nageur d’eau libre. J’espérais qu’il flanche un peu à pied pour le rattraper, mais il a bien couru. »

    Guezennec craque

    Au final, Patrick Vernay parvient à regagner près d’une minute sur le nageur. Insuffisant pour passer devant. Julien Lopez, qui aura passé les 500 premiers mètres sur 5 kilomètres au côté de Vernay sur la partie course à pied, termine sur la dernière marche du podium.

    Scénario identique chez les dames. La championne de Calédonie d’eau libre en titre Charlotte Robin a été impériale en natation en devançant d’environ 45 secondes Joanna Guezennec et d’une minute et 20 secondes Bénédicte Meunier. Si d’habitude, la professeure d’éducation physique et sportive perd son avance en course à pied, ce n’était pas le cas hier sur la promenade Pierre-Vernier. « Cela n’arrive pas souvent que je cours aussi bien que ça, concède-t-elle. J’appréhendais cette partie, parce que Bénédicte (Meunier) et Joanna (Guezennec) sont meilleures que moi. »

    Après une partie natation compliquée, Joanna Guezennec craque mentalement en seconde partie de course, laissant Bénédicte Meunier revenir en force. Mais là encore, pas assez, puisqu’elle passe la ligne cinq secondes après l’imbattable Charlotte Robin.

    Six qualifiés pour les Jeux

    Benoît Rivière, Patrick Vernay et Julien Lopez chez les hommes et Charlotte Robin, Bénédicte Meunier et Joanna Guezennec chez les dames ont décroché leur ticket pour l’aquathlon des Jeux du Pacifique aux Samoa, en juillet. Mais la pratique pourrait être différente. L’épreuve double étant seulement un jour avant le triathlon, difficile pour les Cagous qui seraient également qualifiés en triathlon de participer - et d'être à 100 % de leur forme - aux deux courses. Toutefois, la Ligue calédonienne a demandé au Comité organisateur des Jeux que l’épreuve d’aquathlon soit décalée au moins 72 heures avant ou après le triathlon afin que les sélectionnés puisse prendre part aux deux en toute sérénité.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS