Sud
  • | Crée le 08.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 08.06.2019 à 04h25
    Imprimer
    A part la couleur de leurs tee-shirts, il n’y a plus aucune distinction entre les élèves de l’école Louise-Michel et ceux de Saint-Joseph. Photo N.B.

    Bourail. Les élèves de CM1 et CM2 des écoles publique et privée de la commune se sont rencontrés, mercredi, pour un tournoi amical d’ultimate. Cette opération, qui a rassemblé une centaine d’enfants, s’est déroulée sur le terrain de football, au centre du village. Mirelda Bouearan, animatrice municipale, intervient dans les écoles primaires Louise-Michel et Saint-Joseph pour assurer des séances sportives collectives. Dans ce cadre, elle a initié les enfants à l’ultimate.

    « J’assurais les séances respectivement dans chaque école et avec les enseignantes, on s’est dit “Pourquoi pas faire une rencontre entre les deux écoles ??? », explique l’animatrice. « Cette rencontre a été lancée pour permettre l’échange, le partage entre les enfants, car ils ne se connaissent pas. Il n’y a pas de gagnant. Ce sont des petits matches amicaux pour partager un moment convivial. »

    Cette matinée a été aussi mise en place pour créer la cohésion entre les deux établissements. Challenge réussi. « Le mercredi 29 mai, nous avons organisé une première journée entre les deux écoles. Comme le temps qui nous a été imparti a été trop court, on a remis cela. Le but, bien sûr, n’est pas de jouer une école contre une autre école, mais de jouer ensemble. C’est pour cela que l’on a créé des équipes où les enfants se sont mélangés. Et c’est super », assure maîtresse Laure, de l’école Louise-Michel. « Ce genre d’échange peut-être intéressant car, avec Mirelda, on fait également du football et d’autres choses. Je pense que l’on va continuer toute l’année dans cette optique. »

    Même sentiment de satisfaction du côté des enfants. « C’est génial, car cela nous permet de côtoyer certains élèves de l’école Louise-Michel et surtout, on fait du sport. C’est que du bonheur ! », s’enthousiasme la jeune Tamara, de l’école Saint-Joseph. Bouÿ, de l’école Louise-Michel, n’en pense pas moins. « Cette matinée est géniale, notamment pour se faire des copains. Il n’y a pas de barrière entre nos deux écoles et on peut s’amuser tous ensemble. »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS