Sud
  • De notre correspondante, Nadège Bège | Crée le 20.03.2019 à 04h30 | Mis à jour le 20.03.2019 à 08h04
    Imprimer
    Toute l'équipe du collège a souhaité une bonne retraite à Lyzie Gowé (au centre en noir).
    BOURAIL. Après trente-trois ans dans l’enseignement, dont neuf au sein de la Segpa du collège Louis-Léopold-Djiet, Lyzie Gowé est partie à la retraite vendredi. Ses collègues lui ont rendu hommage pour son dernier jour de travail.

    Vendredi dernier, Lyzie Gowé, enseignante spécialisée à la Segpa du collège Louis-Léopold-Djiet a effectué sa dernière journée de travail. Après trente-trois années au service de la jeunesse du pays, l’institutrice spécialisée a fait valoir ses droits à la retraite.

    La veille, elle avait réuni autour d’un petit gouter les élèves de la Segpa pour les saluer une dernière fois. L’occasion de revenir sur les étapes marquantes de son parcours professionnel qui a débuté en 1986. « J’ai d’abord travaillé comme institutrice remplaçante à Lifou dans les écoles de Jozip et de Tiga », se remémore Lyzie Gowé.

    De 1990 à 1992, elle rejoint les écoles de Tuahaick puis de Hmelek. En 1993, titularisée, elle quitte les Loyauté pour la province Nord. Elle exerce à l’école primaire de Houaïlou jusqu’en 1996. Passionnée par son métier, en 1997, Lyzie Gowé devient maître stagiaire « rééducatrice », c’est-à-dire spécialisée pour les élèves en difficulté.

    « Pincement au cœur »

    De 1998 à 2000, elle intervient entre Houaïlou et Ponérihouen. De 2001 à 2003, elle change de côte et opère de Poya à Pouembout. Après un bref détour par la Segpa de Boulari, en 2004, devenue institutrice spécialisée, elle retourne en 2005 à Houaïlou, au collège de Wani où elle reste jusqu’en 2011, année où elle obtient une affectation au collège de Bourail, aujourd’hui baptisé Louis-Léopold-Djiet.

    Vendredi après-midi, pour dire au revoir à ses collègues, Lyzie Gowé a organisé un pot sous le faré de la Segpa. Sandra Népamoindou, directrice de la Segpa a salué le travail effectué par l’enseignante durant toutes ces années et plus particulièrement au collège : « La retraite, c’est le moment de jeter avec fierté un regard sur votre beau parcours. Aujourd’hui, vous tournez la page de votre cahier d’école. Avant qu’il ne se ferme définitivement, la communauté éducative tient à vous rendre hommage. C’est avec une certaine mélancolie que nous vous voyons partir. Nous garderons le souvenir d’une professionnelle exigeante et passionnée. »

    « Je garderai de bons souvenirs de mes années passées ici. Je pars avec un petit pincement au cœur. Je vais regretter les enfants, les enseignants car j’ai créé des liens », a avoué Lyzie Gowé, visiblement émue.

    Avant de partir, l’enseignante a planté un cocotier dans l’établissement, en guise de souvenir. Photos N.B

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS