• P. Ch., J.-A. G.-L. et T.G. | Crée le 13.11.2016 à 09h37 | Mis à jour le 13.11.2016 à 18h54
    Imprimer
    Vers 16 heures, les habitants bloqués constituaient une longue file à la mise à l'eau des Dauphins, attendant toujours de quitter le Vallon-Dore. Photo Françoise Tromeur

    [17h20]

    Dans un communiqué de presse qui vient d’être diffusé, le haussaire indique que « l’Etat continuera à mobiliser tous les moyens nécessaires pour rétablir la liberté de circuler en toute sécurité sur la RP1 aussi rapidement que possible ».

    Ce ne sera vraisemblablement pas ce soir, dans la mesure où la mairie a pris des dispositions pour héberger les « naufragés de la route » coincés d’un côté ou de l’autre de la RP1. Le vice-rectorat a également ouvert un centre d’examens à Plum pour les élèves qui doivent passer l’épreuve de philosophie du Baccalauréat demain (lire plus bas).

    Thierry Lataste tient également à « exprimer sa solidarité avec tous ceux qui subissent de graves préjudices dans leur vie quotidienne ».

    En début de communiqué, le représentant de l’Etat précise également la chronologie des événements depuis le blocage de la route, dans la nuit de samedi à dimanche.

    Découvrez l’intégralité du communiqué.

    20161113 Declaration Du Haut Commissaire

    [16 heures]

    Vers 16 heures, les habitants bloqués constituaient une longue file, attendant toujours de quitter le Vallon-Dore.

    Le ballet d'embarquements et de débarquements était orchestré par une dizaine d'agents de la mairie.

    « La dernière fois, on était en mode découverte, remarque le conseiller Olivier Berthelot en parlant du long week-end de la Toussaint. Aujourd'hui, on travaille directement sur le ponton destiné aux navettes maritimes avec du personnel d'astreinte mais aussi du personnel mobilisé et on se dimensionne mieux en termes d'effectifs. »

    Au cours de l’après-midi, une centaine d'habitants se sont réunis à la mise à l’eau des Dauphins pour discuter d'une éventuelle action commune. Un regroupement similaire a eu lieu au rond-point de La Coulée.

    Mise à l'eau des Dauphins, ce dimanche, en fin d’après-midi. Piloté par Marc Negrello, du taxi-boat Casy Express, un bateau réquisitionné en navette maritime quitte le Vallon-Dore avec à bord une famille dont le bébé doit être hospitalisé ce lundi, deux jeunes de Yaté qui doivent reprendre l'internat à Nouméa et à Païta, un couple parti camper à la Netcha… (Photo F. T.)

    Mont-Dore, ce dimanche 13 novembre en fin d’après-midi. Côté Sud, les gendarmes maintenaient en fin d'après-midi un point de contrôle entre le pont de la Coulée et le lotissement Schohn, complété par des policiers municipaux et l'adjoint au maire qui se trouvait de permanence. (Photo F. T.)

    [15h10]

    Le maire du Mont-Dore informe à l'instant les familles « que suite aux événements survenus ce jour qui ont entrainé la fermeture de la circulation sur l’axe routier provincial à hauteur de Saint-Louis, les établissements scolaires primaires et écoles maternelles du secteur sud resteront fermés demain lundi 14 novembre 2016 ».

    Sont concernés les établissements suivants :  La Rizière, Les Coccinelles, GS LA Briqueterie, GS du Vallon-Dore, Les Dauphins, GS de Plum et l’île Ouen.

    Le message d'Éric Gay vient d'être posté sur la page Facebook de la Ville du Mont-Dore.

     

     

    [14h15]

    « La situation actuelle est totalement différente des évènements de la semaine dernière. Quelques individus dangereux défiant toute autorité familiale et coutumière ont commis des actes qui compromettent fortement la sécurité des personnes empruntant l'axe routier provincial traversant Saint-Louis, indique la Ville du Mont-Dore sur sa page Facebook. Les forces de l'ordre sont prises à partie à chaque intervention, ce qui nécessite la mise en place d'un dispositif de longue durée pour rétablir et assurer la sécurité des populations. »

    La municipalité ajoute : « Durant ces évènements qui à nouveau compliquent fortement le quotidien des administrés , la Ville du Mont-Dore organise au mieux de ses moyens avec la Province Sud et le Gouvernement les différentes urgences. »

     

    [14 heures]

    Selon un témoignage recueilli sur le barrage de Saint-Michel auprès d'un vieux de la tribu de Saint-Louis, les incidents seraient l'œuvre d'un petit groupe d'individus, dont une personne qui serait à l'origine de tirs d'arme à feu.

    Selon ce même témoin, l'objectif serait actuellement de tenter de raisonner les fauteurs de trouble et notamment la personne qui est armée.

    Une douzaine de véhicules particuliers patientent avant le barrage, dans l'éventualité d'une réouverture de la circulation, qui n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant.

     

    [13h33]

    Dans un communiqué, le haut-commissariat a réalisé un point de situation.

    « À ce stade, malgré l'intervention de la gendarmerie, les conditions de sécurité ne sont pas rétablies de manière à permettre la réouverture de l'axe de la circulation », annonce le haussariat.

     

    [13h05]

    Lors d'une réunion qui s’est tenue ce matin au haut-commissariat entre les différentes autorités (haussaire, président du gouvernement, de la province Sud, maire du Mont-Dore, gendarmerie), le vice-recteur, Jean-Charles Ringard-Flament, a annoncé l'ouverture d'un centre d'examen pour le baccalauréat au collège de Plum pour les élèves bloqués dans le sud de la commune du Mont-Dore, de Yaté et de l'île Ouen.

     

    [12h35]

    Le président du syndicat des infirmiers de Nouvelle-Calédonie annonce dans un communiqué que, suite au blocage de la RP1 au niveau de la tribu de Saint-Louis, un numéro a été mis en service (le 94 75 81) « afin de permettre la continuité des soins infirmiers pour les habitants bloqués à La Coulée ».

     

    [9h30]

    La RP1 est de nouveau bloquée depuis cette nuit, aux alentours de 3 heures du matin suite à des incidents dont la teneur n’a pour l’instant pas été confirmée par les autorités. Ces dernières sont actuellement à pied d’œuvre sur place, entre les différents points bloquant. Il y a quinze jours, la RP1 était restée bloquée plusieurs jours après le décès de William Décoiré au cours d'un contrôle de gendarmerie qui avait mal tourné.

    La circulation est actuellement complètement interrompue. Un barrage filtrant a été mis en place par les gendarmes au niveau du rond-point de Boulari. Au niveau du croisement de Thabor, ils bloquent cette fois-ci complètement l’accès à la RP1. Sur place, notre journaliste a pu constater la présence d’une quinzaine de voitures.

    Toujours sur place, nous avons par ailleurs recueilli le témoignage d’un habitant indiquant avoir assisté, aux alentours de 7 heures, à un mouvement de plusieurs véhicules de gendarmerie au niveau de Saint-Louis, ce mouvement s’accompagnant de tirs de bombes lacrymogènes. Cette séquence aurait duré, toujours d’après ce témoin, une quinzaine de minutes. L’opération bénéficiait du soutien aérien de l’hélicoptère de la Sag (section aérienne de gendarmerie). La nature de cette opération n’a pour l’heure pas été confirmée ni précisée.

    Comme elle l’avait fait il y a quinze jours, lors des précédents blocages, la mairie du Mont-Dore a mis en place un numéro vert (05 15 16) et elle informe également via son profil Facebook. Un peu plus tôt dans la journée, les salles municipales ont été ouvertes pour accueillir les automobilistes.

    L’inquiétude est vive pour les élèves qui doivent passer les examens du baccalauréat qui débutent demain et beaucoup d’habitants font déjà jouer la solidarité en proposant des solutions d’hébergement, notamment sur le compte Facebook Info route du Mont-Dore.

  • VOS RÉACTIONS