• J.-A.G.-L. | Crée le 21.11.2017 à 10h42 | Mis à jour le 22.11.2017 à 07h58
    Imprimer
    Une semaine après l'interpellation des meurtriers présumés de Laurent Fels, les habitants de Thio avaient défilé pour lui rendre hommage et dénoncer l'insécurité. Photos Archives LNC

    [MàJ 21h05] Le verdict de la cour d'assises de Nouvelle-Calédonie vient de tomber. Kérick Nonmeu est condamné pour assassinat à la peine de 25 ans de réclusion criminelle, assortie d'une période de la moitié. Il encourrait la réclusion criminelle à perpétuité.

     

    [MàJ 19h10] Après une journée d'audience, l'avocat général, Philippe Pommereul vient de requérir une peine de 30 ans de réclusion assortie d'une peine de sûreté de 15 ans.

    « L'accusé a commis cet acte avec froideur, motivé par sa rancœur et parce que la victime était un blanc. Il ne s'agit pas d'un accident, d'un vol qui tourne mal, d'une panique. Non, cet homme a tué Laurent Fels avec froideur. Les éléments sont accablants », a estimé le représentant de la société lors de ses réquisitions.

    Avant lui, Me Laurent Aguila, avocat de la partie civile avait plaidé : « la famille Fels est aujourd'hui une famille en pleurs. Laurent Fels était un homme merveilleux. Et ce ne sont pas des effets de manche. Décider de tuer un homme, se préparer à le faire et enfin s'exécuter, on ne peut pas tolérer cela. »

    Martin Calmet, avocat de Kerick Nonmeu, a démarré sa plaidoirie.

    [10h45] Le procès de Kerick Nonmeu, 20 ans, s'est ouvert ce matin devant la cour d'assises. Le jeune homme, qui avait 18 ans au moment des faits, est accusé d'avoir assassiné Laurent Fels, 51 ans.

    Les faits s'étaient déroulés à Thio au cours de la nuit du 30 décembre 2015. Kerick Nonmeu, accompagné de son frère de 14 ans s'était rendu chez son plus proche voisin, Laurent Fels. Les deux maisons, très isolées, sont situées entre le village et la route à horaires. Le secteur ne bénéficie pas de couverture téléphonique.

    Ils voulaient cambrioler la maison. Mais Laurent Fels les avait surpris sur le pas de la porte après leur forfait.

    Les suspects avaient été interpellés une semaine plus tard lors d'une opération d'envergure. Devant les enquêteurs, le meurtrier présumé avait indiqué avoir voulu tuer Laurent Fels, faisant feu à trois reprises avec un fusil de calibre 12.

    Ce crime avait suscité l'indignation dans le village où les habitants avaient défilé pour rendre hommage à la victime, appréciée et décrite comme solitaire et sans histoire. Il s'agissait également de dire « stop » à l'insécurité.

    Ce matin, la cour s'est penchée sur la personnalité de l'accusé, qui n'a pas été très bavard. Passionné de chasse et de football, Kerick Nonmeu a arrêté sa scolarité alors qu'il était en formation maçonnerie après le lycée.

    Kerick Nonmeu est défendu par Me Martin Calmet.

    Les intérêts de la famille Fels sont représentés par Me Laurent Aguila.

    Le procès devrait se tenir sur deux jours.

    Compte rendu d'audience complet à découvrir dans votre édition de demain mercredi, dans votre rubrique Pays.

  • VOS RÉACTIONS