• | Crée le 17.04.2018 à 18h16 | Mis à jour le 17.04.2018 à 18h20
    Photo archives LNC

    Quel avenir pour l’eau en Nouvelle-Calédonie ? C’est la question qui sera posée au Forum H2O qui débute ce mercredi 18 avril. Celui-ci est organisé sur trois jours par le gouvernement, où, à la faveur du dernier remaniement, a été créé un portefeuille spécifique à la politique de l’eau.

    Ce rendez-vous qui regroupe les professionnels de l’eau sur le territoire a pour objectif d'établir une feuille de route partagée sur la gestion de cette ressource au centre de plus en plus de tensions et de revoir la réglementation la concernant.

    Aujourd'hui, les développements démographiques et agricoles constituent autant de pressions sur la ressource dont il faut tenir compte. De plus, le constat en terme d’impact environnemental est déjà inquiétant. 200 cours d’eaux sont touchés par l’engravement et ne permettent plus de fournir de l’eau douce aux populations alentour. Il est donc urgent d’œuvrer pour protéger la qualité des eaux de rivière et des eaux souterraines du pays, affirme le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Pour cela, il faut notamment travailler main dans la main avec les autorités coutumières, explique Didier Poidyaliwane, membre du gouvernement en charge des secteurs du développement durable, de l’écologie et des affaires coutumières. Il est interviewé par Clémentine Guenot, journaliste à NRJ Nouvelle-Calédonie :

    Le Forum H2O accueillera également cinq experts internationaux venus d’Australie, de Polynésie, d’Israël ou encore de Métropole afin d''apporter une vision extérieure sur cette problématique.

  • VOS RÉACTIONS