• | Crée le 29.05.2020 à 10h27 | Mis à jour le 29.05.2020 à 10h35
    Imprimer
    Hippolyte Sinewami Htamumu est le président du Sénat coutumier et grand chef de La Roche. Archives LNC

    Hippolyte Sinewami Htamumu réagit au « conflit qui oppose ces derniers temps la société Air Calédonie aux voyageurs des îles Loyauté » qui « ne manque pas d'inquiéter le Sénat coutumier ».

    « L'ensemble de la population des Loyauté voit ses déplacements vers la grande terre compromis, alors qu'il peut y avoir des raisons urgentes. De même, Certains coutumiers sont empêchés de venir aux réunions prévues au Sénat par manque de vols depuis les îles Loyauté. Le Sénat déplore cette situation qui traduit une incapacité a solutionner un problème qui ne semble pourtant pas insurmontable. Le conflit fait ressortir le fait que la société Air Calédonie détient le monopole du transport de passagers par voie aérienne à l'intérieur du pays. La compagnie a ainsi toujours eu la maîtrise de la gestion de ce transport y compris de sa tarification, avec le soutien de son actionnaire majoritaire, la Nouvelle-Calédonie. Les usagers quant à eux ont toujours payé le prix de leur voyage, avec la aussi le soutien de fonds publics ».

    Le président du Sénat coutumier assure que « dans les cas qui n'ont pas été si rares, ces usagers ont subi les inconvénients liés aux grèves, aux pannes ou aux surbookings, avec les préjudices qui étaient parfois considérables en période des grands départs en vacances. D’autres inconvénients que dénoncent les usagers sont que le protocole de 2011 ne semble pas avoir été complètement respecté notamment parce que des augmentations ont été régulièrement appliquées au prix des billets d’avion depuis 2013. En même temps, le nombre de voyages annuels pouvant bénéficier des réductions de la continuité-pays n’a pas cessé de baisser. Ainsi la population a toujours payé. Il est difficile de lui faire accepter que ce soit encore elle qui pâtisse et doivent compenser les difficultés financières de la société d’autant plus que ces difficultés ne semblent pas dater de la crise liée au Covid-19 : elles sont antérieures ».

    Le Maréen et grand chef de La Roche conclut : « alors, en essayant d’être objectif, le Sénat coutumier estime que dans la négociation en cours, le plus grand effort appartient a la compagnie Air Calédonie et non aux usagers. Bon nombre de ces derniers sont par ailleurs sans emploi salarié ».

    Plus d'informations dans votre édition du week-end.

     

  • VOS RÉACTIONS