fbpx
  • | Crée le 23.04.2020 à 09h51 | Mis à jour le 23.04.2020 à 09h55
    Imprimer
    Facebook Gendarmerie de Nouvelle-Calédonie

    Une cérémonie s'est déroulée, hier, à la brigade de Fayaoué, à Ouvéa, en souvenir des gendarmes qui ont perdu la vie et de ceux qui ont été pris en otage le 22 avril 1988.

    Il y a deux ans, les autorités du pays, des représentants de l'Etat, des militaires et, surtout, de nombreux habitants d’Iaaï s'étaient réunis pour commémorer l’attaque de la gendarmerie de Fayaoué, qui avait eu lieu trente ans plus tôt et qui avait marqué le début de la tragédie d’Ouvéa.

    « Quatre gendarmes, deux parachutistes et dix-neuf enfants d’Ouvéa dans la grotte : la mémoire de ces morts doit être une promesse pour aujourd’hui et pour demain », avait alors déclaré l'aumônier militaire Amaury Cariot. « Il faut continuer à se souvenir, à se rapprocher. La paix, ça s’entretient », avait, à son tour, assuré Macki Wéa.

    A lire, aussi : « 30 ans après, un message de paix et d’unité à Ouvéa » et « A Ouvéa, Macron joue l'apaisement des coeurs et des mémoires »

     

     

     

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • VOS RÉACTIONS