• © 2019 AFP | Crée le 30.11.2019 à 01h28 | Mis à jour le 30.11.2019 à 01h30
    Imprimer

    Cinq nouveaux manifestants ont été tués vendredi par balles et des dizaines blessés à Nassiriya, ville du sud de l'Irak à feu et à sang depuis la veille où protestataires et forces de l'ordre s'affrontent, ont indiqué des médecins.

    Dans cette ville proche des ruines de l'antique Ur où les manifestants ont incendié deux sièges de la police et tentent de s'en prendre à la Direction provinciale de la police, le chef de la police a démissionné vendredi, suivant le gouverneur jeudi et un commandant militaire dépêché par Bagdad a été limogé dans le chaos.

  • VOS RÉACTIONS