• | Crée le 07.02.2020 à 17h49 | Mis à jour le 07.02.2020 à 18h41
    Imprimer
    Photo Archives LNC

    Aucun cas avéré n'a été détecté pour l'instant et pas question de céder à la psychose.

    Jeudi soir, à l'arrivée du vol de Tokyo, à La Tontouta, une personne présentant des symptômes suspects, faisant penser à ceux du coronavirus, a été contrôlée par les équipes de la direction des affaires sanitaires et sociales (Dass). Elle a été prise en charge au Médipôle puis placée en « quarantaine », c’est-à-dire à l'isolement dans une chambre spéciale.

    Les premières analyses se sont révélées négatives, ce vendredi matin. « Il faudra attendre le résultat d'un second test, qui aura lieu lundi 10 février, pour confirmer ou exclure la présence d'un coronavirus. En attendant, cette patiente devra rester en isolement au Médipôle », indique le gouvernement.

    Cette personne réside sur le territoire et revenait de Chine. Elle présentait notamment de la fièvre.

    Dans le même temps, ajoutent les autorités, « quatorze passagers dont un personnel naviguant susceptibles d'avoir été en contact avec cette personne ont été identifiés et mis en quarantaine à leur domicile par la Dass. Si le test effectué lundi s'avère négatif, ces personnes seront libérées de leur quarantaine. Si le test est positif, elles poursuivront leur quarantaine jusqu'au délai de quatorze jours, tel que le stipulent les recommandations de l'OMS ».

    Plus d'informations dans votre édition du week-end. 

  • VOS RÉACTIONS