• | Crée le 13.03.2019 à 17h31 | Mis à jour le 13.03.2019 à 18h43
    Imprimer
    Photo Archives LNC

    [MàJ 18h40] La cour d’assises vient de délibérer : l’accusé est condamné à sept ans de réclusion criminelle.

    Compte rendu d’audience complet à retrouver dans votre édition de demain jeudi, en pages Pays.

    [17h30] Un homme de 47 ans, est jugé depuis ce mercredi matin devant la cour d’assises de Nouvelle-Calédonie pour des viols répétés sur sa compagne entre 2013 et 2017, à Païta, et des violences sur deux de ses six enfants mineurs.

    Le 14 décembre 2017, la compagne de l'accusé avait porté plainte à la brigade de gendarmerie, indiquant que la nuit précédente, elle avait victime de rapports sexuels forcés.

    L'enquête avait  démontré qu’elle était régulièrement frappée, trois à quatre fois par semaine. L'accusé menaçait de la tuer si elle le quittait. Il la violait régulièrement.

    Auparavant, elle n’avait jamais déposé plainte par crainte de représailles de la part de son compagnon.

    Pendant sa garde à vue puis au cours de l’instruction, l’accusé a reconnu une partie des faits, réfutant les violences et les menaces de mort sur la mère de ses enfants.

    A la barre, l'homme a assuré ne pas savoir ce qu’était un viol.

    En fin d'après-midi, l’avocat général a requis huit ans de prison, déclarant que la « victime était très régulièrement violée » et qu’elle avait « vécu des moments de calvaire ».

    La victime ne s’est pas déplacée au procès. En août dernier, elle avait souhaité retirer sa plainte.

    L’accusé encourt 20 ans de réclusion criminelle.

  • VOS RÉACTIONS