• T.G. | Crée le 10.08.2018 à 11h36 | Mis à jour le 14.08.2018 à 07h25
    Photo Province Sud

    Cela fait bientôt quatre mois que la province Sud a instauré une interdiction de débarquer sur l’îlot Mbé, situé au large du Mont-Dore, à environ 4 milles nautique à l'est du phare Amédée. Et cette interdiction semble avoir porté ses fruits puisqu'une trentaine de sternes néréis ont choisi cet îlot comme site de reproduction.

    Un événement rare
    Dans un communiqué, la province Sud rappelle que « cette espèce d’oiseaux très rare, endémique à la Nouvelle-Calédonie, a un faible taux reproducteur (on estime que 2 à 10% d’œufs pondus parviennent au stade de poussins…). « En accueillant une trentaine de sternes néréis exsul, l’îlot Mbé devient le refuge de 20% de la population mondiale de cet oiseau, placé sur la liste rouge des espèces menacées par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). C’est donc un événement rare, porteur de beaucoup d’espoirs, que l’on n’a pas observé depuis des années en province Sud », indique l'institution.

    Respecter les interdictions
    En respectant la consigne liée au mât rouge, synonyme d’interdiction de débarquement sur l’îlot, les plaisanciers contribuent à la survie de l’espèce sterne néréis, poursuit le communiqué de la province Sud.  Avant d'expliquer que « tout ce qui peut être perçu comme une perturbation (campements, passages, bruit, ailes de kitesurf, chiens…) stresse les oiseaux et mène à l’abandon du nid fait à même le sol corallien ». Et d'encourager chacun à faire preuve de vigilance et à garder les bons réflexes en respectant les mâts lorsqu’ils sont dressés sur les îlots, comme sur Mbé actuellement. Un îlot qui a été, pour la première fois, le théâtre de la naissance de poussins Néréis !

    Une carte pour localiser les îlots
    Au total, 20 îlots en province Sud ont été identifiés comme étant des sites majeurs de ponte. Ils seront strictement interdits au débarquement lorsqu’ils seront équipés de mâts à pavillon rouge.


    (Source : Province Sud)

    À ce jour, deux spots sont interdits à tout débarquement (bateau, hélicoptère) : l'îlot Mbé, donc, ainsi que l'îlot Koko. Un tableau d'accessibilité de ces 20 îlots est régulièrement mis à jour et est consultable sur le site internet de la province Sud.

    Un événement rare
    La province Sud rappelle enfin que toute atteinte aux espèces protégées est passible d’une amende de 1 780 000 de francs. Si vous avez un doute sur ce qui est permis, ou pas, jetez un œil dans le Guide du lagon 2018…

     

    Guide Lagon 2018 BD by Rebecca Morris on Scribd

     

  • VOS RÉACTIONS