• © 2019 AFP | Crée le 13.10.2019 à 08h32 | Mis à jour le 13.10.2019 à 08h35
    Imprimer

    Des manifestants ont attaqué samedi les locaux de la chaîne de télévision Teleamazonas et du journal El Mercurio à Quito, ont annoncé ces médias, alors que la violence dans la capitale équatorienne a poussé le gouvernement à décréter le couvre-feu et un contrôle militaire.

    Teleamazonas a interrompu sa programmation pour informer de cette attaque, diffusant des images qui montrent des vitres brisées, un véhicule incendié et une forte présence policière sur place, tandis que El Comercio a dénoncé sur Twitter l'attaque de son siège "par un groupe d'inconnus".

  • VOS RÉACTIONS