• © 2019 AFP | Crée le 30.11.2019 à 02h39 | Mis à jour le 30.11.2019 à 02h45
    Imprimer

    Quinze manifestants ont été tués vendredi par balles et des dizaines blessés à Nassiriya, ville du sud de l'Irak à feu et à sang depuis la veille et où les affrontements entre protestataires et forces de l'ordre se poursuivent, ont indiqué des médecins.

    Ces violences ont lieu alors que le Premier ministre Adel Abdel Mahdi a annoncé vendredi qu'il allait démissionner comme l'a réclamé le grand ayatollah Ali Sistani, figure tutélaire de la politique dans le pays, après deux mois de contestation à Bagdad et dans le Sud chiite marquée par plus de 400 morts.

  • VOS RÉACTIONS