• | Crée le 19.10.2019 à 17h43 | Mis à jour le 19.10.2019 à 18h19
    Imprimer
    Capture d'écran de la vidéo mise en ligne ce samedi après-midi et retirée rapidement d'internet à cause de sa violence extrême.

    Une vidéo très violente a circulé cet après-midi sur les réseaux sociaux, avant d'être supprimée de la toile suite à de nombreux signalements.

    On y voit le militant écologiste Florent Eurisouké agresser un employé « chinois » d'un minéralier en train de ramasser des bêches de mer. Armé d'une tronçonneuse, Florent Eurisouké frappe l'homme à genoux et menace de lui trancher la tête avant de le forcer à manger les bêches de mer qu'il vient de ramasser.

    Contacté, Florent Eurisouké affirme que la vidéo date d'il y a deux ans, que l'agression a eu lieu à Houaïlou et qu'il a porté plainte contre le « Chinois » pour violation d'une réserve coutumière. « Je sais que c'est violent mais je ne regrette pas, c'est tout le temps qu'on voit des Chinois descendre des bateaux pour violer le sol français, il faut agir. »

    Le procureur de la République a confié une enquête à la section de recherches de la gendarmerie.

    La vidéo, après de nombreux signalements, a été supprimée des réseaux sociaux. Sur Facebook, plusieurs politiques ont réagi pour condamner la violence de cette agression. « Il s’agit rien de moins qu’une tentative de meurtre », écrit ainsi Christopher Gygès, membre du gouvernement en charge de l'économie.

    [N.D.L.R : La vidéo étant d'une extrême violence, nous avons décidé de ne pas la publier.]

  • VOS RÉACTIONS