• | Crée le 22.05.2020 à 11h51 | Mis à jour le 22.05.2020 à 11h51
    Imprimer
    Les représentants de l'UC, de l'UPM, du Palika ainsi que du RDO échangent aujourd'hui à Dumbéa. Photo Y.M

    Réuni ce vendredi en bureau politique élargi à Dumbéa, le FLNKS a inscrit au moins quatre points à l'ordre du jour. Tout d'abord, le référendum. La question du report du scrutin - fixé initialement au 6 septembre - est examinée, l'Union calédonienne par la voix de Daniel Goa ayant déjà fait part au Premier ministre Edouard Philippe de son souhait de décaler l'échéance à la fin octobre ou en novembre. La raison : la nécessité de tenir une campagne dans de bonnes conditions après le second tour des élections municipales programmé probablement fin juin. Ce rendez-vous électoral de proximité est aussi au menu du jour du FLNKS. Les cadres et militants étudient plus particulièrement le cas des communes où se trouve « un réservoir de voix » indépendantistes, selon le bureau politique. Telles que Poya ou l'Île des Pins. Troisième axe de réflexions, la gestion de la crise due au Covid-19. Enfin, le Front fait un point sur ses relations extérieures, et plus spécialement sur les discussions au « Comité des 24 » de l'ONU ainsi qu'au Groupe du Fer de lance mélanésien.

  • VOS RÉACTIONS