• | Crée le 05.12.2018 à 11h51 | Mis à jour le 05.12.2018 à 11h51
    Imprimer
    Archives LNC

    Attendue depuis des mois, la nouvelle est tombée, et lève les craintes de la Nouvelle-Calédonie. Devant les analystes et les investisseurs, cette nuit à la Bourse de New York, le grand patron de Vale, Fabio Schvartsman, a annoncé que le groupe brésilien financera seul le projet Lucy, en baie de Prony.

    L'investissement n’est pas négligeable, 500 millions de dollars US. Durant toute l'année 2018, la compagnie brésilienne Vale s'était mise en quête d’un partenaire acquéreur d’une participation de 20 à 40 % dans le capital de l’usine du Sud. L’idée ? Le financement d’un programme essentiel pour Vale NC doit être assuré : le projet Lucy, un procédé innovant qui permet de stocker des résidus secs.

    Mais « la décision de continuer à travailler seul a été prise parce que (la Nouvelle-Calédonie) pourrait être un élément très important de la stratégie d'approvisionnement en nickel, surtout depuis la révolution des véhicules électriques » a assuré cette nuit, selon une dépêche Reuters, Fabio Schvartsman, lors de la traditionnelle journée Vale Day où les stratégies du groupe sont présentées.

    « Nous pensions au départ que nous pouvions avoir un partenaire, mais c'était à un moment où nous n'avions aucune idée claire de la révolution des véhicules électriques à venir ».

  • VOS RÉACTIONS